Maghalie Rochette couronnée championne canadienne une deuxième année consécutive

par Luc Robert
Maghalie Rochette couronnée championne canadienne une deuxième année consécutive
Maghalie Rochette a remporté l’or à ses trois dernières courses de cyclo-cross. (Photo : Archives )

Cyclo-cross

Les succès s’enchaînent, dans la carrière de la cycliste Maghalie Rochette : après avoir remporté les deux courses du Cincy Kings CX cyclo-cross, deux événements classés C1 par l’UCI à Cincinnati, l’Adéloise a récidivé en fin de semaine dernière, en défendant avec succès son titre de Championne canadienne de la discipline, à Peterborough.

 

L’athlète de 27 ans a survolé le parcours ontarien en un temps de 49 min 31 s, ce qui lui a valu 100 points au classement et l’or. Jennifer Jackson (50 min 9 s, 60 points) et Sandra Walter (52 min 55 s, 40 points) ont complété le podium.

« J’ai défendu mon titre national avec succès. Il n’y a pas d’équipe olympique, mais cette victoire me permet de représenter le Canada et de porter la feuille d’érable partout dans le monde », a-t-elle commenté, de son patelin des Pays-d’en-Haut.

La championne senior élite n’a pas volé son titre national.

« C’est d’autant plus plaisant (de gagner) que j’ai dû braver les éléments. Les vents étaient terribles, en Ontario, et il avait plu fortement juste avant l’épreuve. Ça a donc été très boueux pendant la course et même glacial par moments, avec de la pluie intermittente et un seul degré Celsius en piste ».

S’adapter aux conditions

Maghalie Rochette se relevait d’un solide rhume, lorsqu’elle a tout balayé, en Ohio.

« Dans notre sport, dont le calendrier est plus chargé à l’automne, il faut s’adapter. J’étais contente de ma 11e position à Berne (en Allemagne). Lorsque je me suis présentée à Cincinnati, je tenais à me dépasser, dans les conditions boueuses, qui m’avaient causé certains ennuis en début de campagne. Les conditions de la première épreuve laissaient des traces de pneus partout et j’ai été vigilante. Par contre, la deuxième épreuve, tenue le dimanche, a été disputée sur un tracé sec et rapide ».

Lors de la première course du samedi 26 octobre, Rochette a complété le parcours en 40 minutes et 46 secondes. Elle a coiffé à l’arrivée la Française Caroline Mani et la Canadienne Ruby West.

« Il n’y a qu’en terrain de courses qu’on peut pratiquer ces situations boueuses. Un sentier n’est jamais aussi magané à l’entraînement, quand tu roules seule. J’ai démarré très vite, lors des deux épreuves en Ohio, pour voir qui pourrait me suivre. J’ai pris des bons écarts, en tête, dès le début », a-t-elle précisé.

2e en Coupe du monde

Présentement répertoriée en sixième place au classement de l’Union cycliste internationale (UCI), Maghalie Rochette occupe également le deuxième échelon mondial de la Coupe du monde de cyclocross, après trois épreuves disputées, d’un calendrier regroupant huit événements.

« Je poursuis ma saison à Midland, en Ontario, cette fin de semaine du 9 novembre. Il s’agira des Championnats panaméricains. Ensuite, nous remettrons le cap vers l’Europe, où je disputerai un calendrier chargé, presque chaque fin de semaine, jusqu’aux mondiaux de février 2020, à Dubendorf, en Suisse. L’important reste de maintenir une constance à chaque épreuve. Avant, j’en collais deux bonnes, puis j’étais ensuite reléguée plus bas. Là, je dose mes efforts ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de