Mais qui est donc Maximilien Rolland?

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Mais qui est donc Maximilien Rolland?

Course des régions

Maximilien Rolland, bien qu’il n’ait que 18 ans, n’en est pas à ses premières armes.

 

«Je capote sur le cinéma depuis que je suis haut comme trois pommes. Oui, je suis le plus jeune des 13 participants, mais pas nécessairement le moins expérimenté. Je fais des petits films indépendants depuis le tout début de mon secondaire et je me suis démarqué dans le concours de courts-métrages Festifilm l’année dernière, si bien que le créateur de l’événement m’a engagé à temps partiel dans sa compagnie de production. La Course des régions, c’est ma chance de me faire connaître dans le domaine de la cinématographie québécoise.»

 

Les deux œuvres présentées par Maximilien Rolland lors de la Course des régions étaient Le cabinet des célébrités au cours duquel il présente Pier Lefebvre, créateur depuis toujours, sculpteur et concepteur visuel pour des productions cinématographiques. Le film nous fait pénétrer dans l’incroyable entrepôt de Récu-Pier pour découvrir une grande passion. L’art n’étant toutefois pas toujours compris de tous, il doit vivre avec les conséquences de cette incompréhension en étant forcé de quitter son lieu de travail.

 

Rappelons que Pier Lefebvre a été exproprié par la municipalité de Saint-Hippolyte alors qu’il habitait la maison ancestrale du village, lieu désigné pour la construction de la nouvelle bibliothèque. Controverse qui a été débattue et a fait couler beaucoup d’encre dans les derniers mois.

 

La deuxième œuvre présentée était Anthithèse. On suit un jeune homme vivant un choc émotionnel plus qu’inattendu à travers chaque étape de sa journée. 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de