Manifestation culturelle à Saint-Adolphe-d'Howard

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Manifestation culturelle à Saint-Adolphe-d'Howard

Le 9 mai dernier, le Comité consultatif de la culture de Saint-Adolphe-d’Howard a dévoilé la première édition de Manifest’art avec comme artiste invitée, Dominique Normand.

Lundi, le maire Réjean Gravel n’était pas peu fier de présenter son «premier événement de la saison», Manifest’art. Pour lui,  la culture fait partie de l’identité d’un peuple. La conseillère Zoé Major, responsable de la culture et du Comité organisateur a quant à elle invité la population à profiter à plein de cette exposition. 

 

Une artiste inspirée et inspirante

La rencontre avec Dominique Normand se fait avec un sourire. Cette femme charmante, dégage une sérénité contagieuse. «Je viens du monde de la publicité. J’ai travaillé durant 17 ans en conception d’images animées», confie-t-elle. Mais la matière lui manque et le travail graphique sur informatique ne la comble aucunement. 

 

En 2001, elle retourne au dessin, à la peinture, à la gravure. «Je voulais revenir à un travail plus personnel, plus diversifié, de paysage, de visages, de chevaux», précise l’artiste. Des chevaux qu’elle possèdera durant 5 ans, et qu’elle aura eu le temps d’étudier. «Ma série sur les chevaux, c’est en quelque sorte un parallèle entre l’émotion des animaux et les nôtres. J’essaie de créer une connexion entre ces émotions», ajoute-t-elle. Un travail qu’elle fait de manière suggérée, avec de grosses brosses. «Le détail m’ennuie ! dit Dominique Normand en souriant. Dans la vie de tous les jours, je mets beaucoup de détail, mais en peinture, si tu mets trop de détail, tu fixes ton œuvre, tu l’étouffes. J’aime utiliser le gros pinceau, ça donne un aspect rugueux ». 

 

Dominique Normand a un don et se sent investie d’une mission. «L’art nourrit l’âme. Ça me transforme et me fais poser des questions. Je le sens comme une responsabilité. Je bouleverse les gens. C’est un cadeau qui m’a été donné et je donne en échange. J’ai offert des cours à des jeunes Cris de la Baie-James l’an dernier et j’y retourne cet été. Je vais donner des ateliers dans 8 communautés et j’ai le projet de faire une exposition mobile, exposant les œuvres des jeunes ». 

Le vernissage de l’exposition «Au-delà du 45e» aura lieu le 18 mai prochain à 17h, au chalet du mont Avalanche. L’événement regroupe une trentaine de tableaux de l’artiste. Ses oeuvres y seront exposées jusqu’au 23 mai.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de