Manque d’espace : Moisson Laurentides se relocalise

Par France Poirier
Manque d’espace : Moisson Laurentides se relocalise

Moisson Laurentides pourra réaliser son projet de mutation de ses installations grâce à un partenariat avec la Ville de Blainville.

Ainsi, l’organisme pourra construire un nouveau centre de distribution sur un terrain localisé à moins d’un kilomètre du bâtiment actuel.

Depuis le déploiement du Programme de récupération en supermarchés (PRS), l’approvisionnement de Moisson Laurentides a connu une croissance notable. Grâce au PRS, la récupération d’aliments congelés, comme la viande directement des supermarchés contribue à combattre encore davantage la précarité alimentaire tout en réduisant le gaspillage alimentaire.

Par contre, ce programme récent, en plus de l’accroissement des dons en denrées, crée des pressions sur le centre de distribution qu’occupe Moisson Laurentides depuis plus de 20 ans. Cela se traduit notamment par un manque flagrant d’espace de manutention, de réfrigération et de congélation.

« Tout en étant une opportunité exceptionnelle et sans précédent, le PRS nécessite un ajout important de ressources humaines, financières et matérielles », a expliqué Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides. Ce projet de relocalisation est prioritaire pour récupérer davantage d’aliments et les entreposer plus longtemps dans des conditions optimales avant de redistribuer les denrées aux organismes selon leurs besoins, » a-t-elle ajouté.

« La Ville de Blainville, à titre de partenaire, appuie Moisson Laurentides de plusieurs façons depuis des années. Nous avons procédé à un échange de terrains pour permettre la construction du nouveau centre de distribution qui est essentiel pour la poursuite de la mission de cet organisme. Moisson Laurentides a un effet de levier social dans la région et la Ville est fière de poser un geste supplémentaire pour cette organisation qui pourra continuer à jouer un rôle clé dans la chaîne d’entraide de notre communauté régionale. », a déclaré Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville.

La relocalisation de Moisson Laurentides dans un entrepôt plus vaste et mieux adapté aux nouvelles réalités de l’aide alimentaire permettra de s’adapter à l’évolution de l’industrie alimentaire et d’accroître les capacités d’entreposage et de manutention. Deux projets innovants, soit le Programme de récupération en supermarchés et le Plateau de transformation alimentaire, pourront ainsi être déployés à plein régime tout en continuant de développer de nouveaux projets.

 

À propos de Moisson Laurentides

Chaque dollar équivaut à 17 $ en nourriture.

3,5 millions de kilos de denrées distribués annuellement.

82 organismes sont soutenus par Moisson Laurentides.

20 745 personnes dont le tiers sont des enfants personnes reçoivent de Moisson chaque mois.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de