Marathon du P’tit Train du Nord : La course des temps records

Par Ève Ménard
Marathon du P’tit Train du Nord : La course des temps records
Catherine Royer, championne du Marathon du P’tit Train du Nord chez les femmes. (Photo : Photo: Ève Ménard)

Avec des records personnels, un record de parcours et un record de participation, la 3e édition du Marathon du P’tit Train du Nord qui avait lieu le dimanche 20 octobre s’est avérée une belle réussite sur toute la ligne.

 

C’était 1160 participants, 761 femmes et 399 hommes, qui ont pris part au départ du Demi-Marathon à 8h à la Gare de Piedmont. Ensuite, à 8h30, 3053 coureurs dont 1357 femmes et 1696 hommes, ont pris le départ du Marathon à la Petite Gare de Val-David.

Des coureurs fiers de leur résultat

La température favorable et ensoleillée a attiré de nombreux spectateurs sur le site de l’arrivée à la Place de la Gare à Saint-Jérôme. L’ambiance était à son comble lorsque le premier marathonien, Alfred Kering du Kenya, a franchi le ruban avec un temps de 2 heures 11 minutes et 39 secondes, fracassant ainsi le record du parcours. Il fut chaudement accueilli par Alain Bordeleau, président fondateur de l’évènement et ancien olympien, et Guylaine Handfield, vice-présidente fondatrice, dont la fierté pouvait se lire sur leur visage. Après sa performance, l’athlète a tenu à remercier les organisateurs et tous les participants.

Bernard Cheptoch, d’Ouganda, s’est pour sa part emparé de la deuxième position avec un temps de 2 heures 13 minutes et 59 secondes. « Je suis vraiment content parcequ’aujourd’hui, j’ai établi mon meilleur temps personnel. Les gens d’ici nous ont accueillis et nous avons compétitionné. Nous sommes très heureux pour eux. », a mentionné le détenteur de la seconde position. Sylvain Lafrance, de Victoriaville, a complété le podium avec un meilleur temps personnel de 2 heures 29 minutes et 3 secondes.

« Je ne pensais pas faire un aussi bon temps. Le parcours est extraordinaire. Ici à l’automne c’est super beau avec les feuilles et les couleurs. »

La foule a ensuite accueilli bruyamment la première marathonienne à traverser la ligne d’arrivée. Catherine Royer, de Montréal, a franchi le ruban, un large sourire aux lèvres. « J’ai tout donné, super belle course. Je suis vraiment contente. » Son temps de 2 heures 52 minutes et 52 secondes lui permet de battre son record personnel par plus de quatre minutes. « C’est la première fois que je casse le ruban », mentionne–t-elle fièrement à Guylaine Handfield. Stéphanie Sirard, de St-Calixte, et Erika Houde-Pearce, d’Ottawa, ont complété le podium féminin avec des temps respectifs de 2 heures 58 minutes et 13 secondes et de 3 heures et 20 secondes.

Un évènement prisé

Alors que les derniers marathoniens franchissent encore la ligne d’arrivée, Alain Bordeleau se réjouit du déroulement de la journée et se confie sur l’’avenir de l’évènement: « Notre gagnant a fait un nouveau record de parcours. On est aux anges! On s’est fait dire que l’ambiance et les bénévoles sur le parcours sont extraordinaires. On a vraiment une équipe imbattable! Le gagnant m’a dit qu’il tenait absolument à revenir l’année prochaine; il a tellement aimé son expérience. On va espérer pouvoir inviter quelques coureurs élites et abaisser le record encore une fois.»
La date de la prochaine édition est déjà connue, ce sera le 4 octobre de la prochaine année.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de