Maria Meder Kuhl : à l’aube de ses 100 ans

par Dyane Bouthillette
Maria Meder Kuhl :  à l’aube de ses 100 ans
Maria Meder Kuhl, qui aura 100 ans au mois de septembre, vit seule dans son appartement et mord encore dans la vie. Elle aime chanter, danser et rire. (Photo : Dyane Bouthillette)

À l’aube de son 100e anniversaire de naissance, qu’elle célèbrera en septembre prochain, Maria Meder Kuhl en a vu de l’eau couler sous les ponts et en a bravé des tempêtes. Dans son appartement décoré de souvenirs, on y retrouve, parmi de nombreuses photos, des trophées et médailles remportés lors de concours de tir.

 

Lors de l’entrevue, Maria a accepté d’ouvrir quelques pages du livre de sa vie, racontant des extraits de son histoire. Il m’a suffi de plonger dans son regard pour y voir défiler quelques images du scénario de son existence et ressentir ses joies, peines et souffrances.

Elle a vu la Seconde Guerre mondiale

Née en Germanie, Maria n’était qu’au début de la vingtaine lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté dans les années 40. Elle se souvient d’avoir été témoin de la misère humaine, de l’interdiction de communiquer et de la menace de se retrouver dans un camp de concentration au moindre faux pas.

La famine et l’instinct de survie ne lui laissaient pas le choix. Elle devait sortir la nuit pour dérober de la nourriture dans des champs et jardins afin de nourrir sa famille, prenant ainsi chaque fois le risque de se faire arrêter.

Pendant que son mari était forcé d’aller combattre à la guerre, Maria était seule avec son père lorsqu’elle a accouché de sa fille dans des conditions extrêmement difficiles.

L’absence d’aide médicale ou de l’assistance d’une sage femme et le sentiment d’impuissance paralysant son père rendirent l’accouchement doublement pénible. Le passage de son bébé lui provoquant des déchirures, Maria a survécu à d’atroces souffrances.

Après la guerre

Immigrant au Canada 1950, Maria a trimé dur toute sa vie. Faisant le ménage dans une résidence appartenant à une famille millionnaire, elle gagnait 5 $ par jour.

Son premier mari décédé il y a plusieurs années, Maria a également perdu sa fille unique il y a environ 5 ans.

Où avez-vous trouvé la force de survivre à toutes ces épreuves?

« Je ne sais pas, a-t-elle répondu en ajoutant ensuite que quelque chose l’a poussé à continuer de vivre. La pire chose c’est le décès de ma fille », confit-elle avec le cœur encore rempli de larmes.

Heureusement, il lui reste sa petite fille Anita et son beau-fils Joe pour veiller à son bien-être.

Championne de tir

Mais la vie n’a pas seulement été qu’une série d’événements éprouvants pour Maria. Des jours plus réjouissants ayant aussi meublé sa vie, des rayons de soleil brillent à travers ses yeux lorsqu’il est question d’en parler.

Elle retrouve son sourire de jeunesse lorsqu’elle parle de son deuxième mari qu’elle a rencontré vers l’âge de 42 ans. Elle et lui partageant une passion commune, ils ont participé ensemble à des activités de tir. Puis, devenant une véritable championne, elle s’est inscrite à des concours où elle a remporté plusieurs prix et premières places.

Encore autonome et pleine de vie, Maria a toutefois besoin du soutien à domicile et de services d’accompagnement. « Elle aime les gens. Nous l’accompagnons tous les jours pour aller magasiner. Tout le monde connait Maria à Saint-Sauveur », affirme Victoria Chasteau, présidente et fondatrice de Victoria1001 Services, qui était présente lors de l’entrevue.

Maria affirme apprécier Victoria Chasteau et son équipe. Victoria 1001 Services, lui offre entre autres de l’accompagnement,
des soins et du soutien à domicile.

Maria va bien

Les consignes du gouvernement demandant aux personnes de 70 ans et plus de se confiner afin de se protéger du covid-19, nous avons communiqué avec Mme Chasteau pour avoir des nouvelles de Maria.

« Mon équipe et moi allons toujours la voir et lui porter ce dont elle a besoin. C’est sûr que cela affecte son moral quand elle sort moins, mais ça va bien malgré tout », répond Victoria Chasteau en expliquant répondre aux besoins de sa clientèle tout en respectant les recommandations de la santé publique.

www.victoriachasteau.com / 514 825-9777

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de