Marie-Hélène Gaudreau, sur son X

par Ève Ménard
Marie-Hélène Gaudreau, sur son X

C’est dans nos nouveaux locaux que nous nous sommes entretenus de manière plutôt décontractée avec la nouvelle députée de Laurentides-Labelle, Marie-Hélène Gaudreau. Elle s’est confiée avec joie au sujet de son nouveau statut, sa famille, ses passions et certains de ses coups de cœur!

Lorsque questionnée sur l’immense vague d’amour qu’elle a reçue pendant et après la campagne, Marie-Hélène Gaudreau reste humble et s’en remet à la mission qui l’attend : «  Dans les moments où ça peut être plus difficile parce qu’on voudrait que ça aille plus vite, cette vague-là va permettre de dire : il faut continuer. »

Une artiste, une sportive et une mère

Celle qui pendant les quatre dernières années a travaillé dans le développement social et dans l’aide communautaire, réussit sans cesse à établir une belle connexion avec le public. Ce n’est pas dû au hasard : « J’aime les gens », m’affirme-t-elle. « C’est pour ça que je suis en politique. Pour moi, tout le monde devrait être heureux. Dans tous les secteurs d’activité où j’ai travaillé, je me suis rendu compte que je pouvais semer des petits moments de bonheur et de plaisir. » Aussi, le fait d’avoir fait beaucoup de théâtre amateur, d’animation et de conférences, lui permet d’être d’autant plus à l’aise dans la sphère publique. Ceci étant dit, vous devinerez qu’elle est une fervente amatrice de culture et de théâtre. Elle aime découvrir de nouvelles pièces et espère avoir encore du temps pour profiter de belles représentations dans la région.

La nouvelle députée ne s’arrête pas aux arts de la scène : Il y a deux ans, elle a fait le triathlon olympique du Mont-Tremblant. « Le sport c’est ce qui nous permet d’être en équilibre autant dans notre santé mentale que notre santé physique. » Elle a rapidement appris qu’autant dans le sport que dans les arts, « avec de la rigueur, avec de la passion, on y arrive. » Elle aborde la politique avec la même mentalité.

Marie-Hélène Gaudreau a aussi deux jeunes filles de 12 et 15 ans qui la supportent pleinement dans sa nouvelle voie : « Mes filles ont appris à me partager; j’ai pris soin de mon père qui était en fin de vie, pendant plusieurs années. Elles ont vu l’importance de s’écouter, de faire ce qu’on aime. Mes filles me souhaitent toute l’énergie et le temps qu’il faut pour aider les gens de Laurentides-Labelle. Elles ont annoncé ça devant les médias à la soirée électorale », me raconte-t-elle fièrement.

Prête pour le prochain défi

A-t-elle un talent caché? Difficile de répondre pour Mme Gaudreau, puisque la réalité est bien simple et vous l’aurez peut-être déjà deviné : elle semble exceller dans tout! Humblement, voilà ce qu’elle m’explique : « Les gens vont me dire : tu réussis beaucoup dans ce que tu touches! Je ne vis pas de l’excellence, mais ce que je touche, j’ai tendance à quand même bien le réussir. Dans différents domaines, que ce soit dans les sports, au niveau culturel, dans mes domaines d’étude. Je pourrais dire que je suis une pluridisciplinaire. »

Elle aborde avec panache la prochaine étape de sa vie: « Ce que je suis en train de vivre en ce moment, c’est mon prochain défi. » Mère de deux jeunes filles, l’environnement reste un enjeu qui la rejoint beaucoup: « Quand j’entends de la relève des jeunes qui se demandent s’ils ont envie d’avoir des enfants, et que la première question est au niveau de la qualité de vie, ça me touche énormément. »

 

Coups de cœur de Marie-Hélène Gaudreau

Film: Mon fantôme d’amour 
Comédie musicale: Mamma Mia 
Pièce de théâtre: Les Dix petits nègres 
Chanson au karaoké: L’Essentiel 
Un rêve: Participer à la comédie musicale Mamma Mia ou la mettre en scène

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de