Michel Brousseau et une centaine de choristes célèbrent Noël

Par Production Accès
Michel Brousseau et une centaine de choristes célèbrent Noël

Maestro Jérômien

 

Françoise Le Guen – Sous la direction du Maestro Michel Brousseau, plus de 100 choristes membres de la Société philharmonique du Nouveau Monde chanteront des chants traditionnels de Noël ainsi que des extraits de la Messa Di Gloria de Puccini lors de deux concerts offerts par Les Chanteurs de Sainte-Thérèse et le Chœur Tremblant.

 

La première partie du concert présentera des extraits de la Messa di Gloria de Puccini.

« C’est une œuvre sublime qu’il a écrite quand il avait 18 ans pour l’examen de sortie au conservatoire et c’est déjà du grand Puccini. C’est une musique extraordinaire où l’on voit vraiment son génie », confie le Jérômien Michel Brousseau.

Des chants de Noël traditionnels suivront en deuxième partie. Et, comme Le Maestro souhaitait que le public puisse participer, les gens vont pouvoir chanter, les textes seront dans le programme. »

L’auditoire pourra entendre la plupart des classiques de Noël comme le Minuit chrétien, l’Alléluia du Messie de Haendel ou Panis Angelicus de César Franck. Les deux chœurs seront accompagnés par la soprano Maria Knapik, qui chantera aussi l’Ave Maria de Schubert, ainsi que la pianiste Jenna Richards. Notez que Michel Brousseau chantera également lors du concert.

Le Maestro

Aujourd’hui s’ajoute à la passion de diriger du Maestro, celle de chanter. « J’ai la passion de la musique, de la direction chorale et orchestrale, du piano, et la voix depuis deux ans ! »

Et si ce dernier a appris à aimer tous les styles et compositeurs, celui qui touche le plus est définitivement Puccini. « Ses œuvres viennent me toucher directement. Quand je dirige pour du Bach par exemple, je regarde une belle œuvre d’art, je la contemple et je trouve ça beau. Quand je dirige du Puccini, j’ai l’impression d’être dans la peinture et de faire un avec l’œuvre. »

La musique, c’est sa vie. « Je ne pourrais pas vivre sans la musique. Aussitôt que je m’installe devant une partition, je fais le vide total, je deviens en harmonie avec moi-même et je ressens une paix intérieure. Je pense que c’est aussi ce qu’on transmet. Je le constate avec les nouveaux choristes quand je vois qu’à la fin du concert ils ont la larme à l’œil. Ils ont vécu un moment extraordinaire et ça me touche ! Et lorsque je me retourne et que je vois dans le public des gens qui sourient ou qui ont les larmes aux yeux, qui applaudissent, j’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose. »

Les Chanteurs de Sainte-Thérèse se produiront le samedi 15 décembre, à 20 h, à l’Église Saint-Sauveur au 205, rue Principale.

Info: www.leschanteurs.org

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de