Michel Lagacé a mis de la pression sur la ministre Julie Boulet!

Par Eric-Olivier Dallard

Bien décidé à ce que le projet de l’élargissement soit réalisé dès cet été sur les budgets du ministère des Transports, le maire de Saint-Sauveur, Michel Lagacé, n’a pas hésité à demander une rencontre avec la ministre des Transports Julie Boulet, à Québec: «Lors de mon élection, cet élargissement des voies faisait partie des réalisations que je voulais accomplir au cours de mon mandat, a confié M. Lagacé. Cela permettra de désengorger notre centre-ville et contribuera à la flui­dité de la circulation. En fait, je travaille à cela depuis deux ans! Puisque l’été dernier les travaux n’ont pas été entrepris comme ils devaient l’être, je tenais cette fois-ci à m’assurer qu’ils le seraient… d’où ma rencontre avec la ministre…» Une rencontre qui a porté fruit (voir texte principal)…

Pour le Directeur général de la municipalité, Jean Beaulieu, les avantages seront nombreux: «Les intersections seront libérées plus rapidement et cela se traduira notamment par un meilleur accès pour nos cito­yens. De plus nous profiterons de ces travaux pour changer certains tuyaux du réseau d’acqueduc…»

Une réalisation

de plus pour le Maire

Michel Lagacé accumule les réalisations d’envergure pour Saint-Sauveur depuis le début de son mandat, cette augmentation du nombre des voies sur une partie du chemin Jean-Adam est la dernière en date… Questionné à savoir ce sur quoi il s’arrêtera d’ici la fin de son mandat, le maire de Saint-Sauveur a été clair: «D’abord maintenir la taxation municipale au niveau le plus bas, comme c’est le cas aujourd’hui alors que nous sommes les moins taxés, de Montréal à Mont-Tremblant; puis, il y a aussi la mise en valeur et l’augmentation des sentiers récréatifs, comme les sentiers de patinages commencés il y a un moment…»

Du côté des commerçants

Le directeur général de la Chambre de commerce de la Vallée de Saint-Sauveur applaudit aussi à ce nouvel aménagement des voies de circulation à Saint-Sauveur. En effet, pour Pierre Urquhart «nous en étions rendus là dans le développment de notre municipalité». S’il comprend que des gens puissent s’inquiéter de l’impact des travaux sur leurs activités, le directeur rappelle que déjà lors du réaménagement de la rue Principale plusieurs personnes s’en étaient plaints: «Mais une fois que les travaux ont été complétés, tout le monde était satisfait», rappelle-t-il. «De toute façon, ces travaux ne pourront être pires que ceux vécus l’an dernier avec l’autoroute 15…»

Pour M. Urquhart, l’un des autres aspects importants à surveiller, dans le circuit routier touchant Saint-Sauveur, sera le moment où le pont d’étagement (pour l’accès à Saint-Sauveur par la 15 Sud) sera refait – ce qui n’est pas à l’ordre du jour pour le moment, mais pourrait le devenir au cours des prochaines années): «Je crois qu’il faudra alors profiter de cette réfection pour embellir la sortie 60 qui, pour l’instant, ne présente rien d’invitant. Saint-Sauveur, c’est la perle du Nord… il faudrait que la sortie 60 lui ressemble quand même un peu!».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de