Un mieux-être collectif

Par Jean-Claude Tremblay
Un mieux-être collectif

Entretien avec Jean-François Ducharme-Varin
Esprit de corps Yoga communautaire

Chronique affaires et économie de Jean-Claude Tremblay, MBA jctremblay@cogitas.ca

 

Parler de mieux-être avec Jean-François Ducharme-Varin, le cofondateur et directeur de l’entreprise Esprit de corps Yoga communautaire, c’est un peu comme avoir un accès privilégié à une bibliothèque de haut-savoir, inspiré par les plus anciennes traditions sacrées. Pourquoi me demanderez-vous? Et bien simplement parce qu’avec quelque 200 heures de formation en yoga effectuées au Massachusetts, des retraites de méditation au Népal et en Thaïlande, un baccalauréat en études sud-asiatiques, et une maîtrise en santé publique, le mieux-être… disons que mon invité connaît ça! Bienvenue dans l’univers complètement zen et paisiblement contagieux, de cet organisme qui fait du bien.

Comme c’est d’actualité et surtout important de se sentir bien à l’intérieur comme à l’extérieur, quoi de mieux que de demander à Jean-François son avis sur ce que l’on appelle la santé communautaire, l’âme de sa mission. D’ailleurs, il l’a décrit comme suit : « Nous, on œuvre dans la santé communautaire et on fait la promotion de la santé mentale et physique pour tous. On y contribue directement en enseignant le yoga et la méditation ici dans notre studio, et aussi sur la route ».  Dès les premiers instants de notre entretien, j’ai senti que cet être résolument doux œuvrait dans le domaine du bonheur.

Entreprise d’économie sociale

Ce qu’il faut comprendre, c’est que Jean-François et ses acolytes, dont sa partenaire Marie-Pier Leclerc, s’affairent activement à semer du bien-être et à tisser des liens dans la communauté. Ils le font d’abord en accueillant des gens à leur vaste studio de Sainte-Adèle, mais aussi en se déplaçant pour donner des cours dans les écoles, à la Maison de la famille des PDH, ainsi que dans d’autres établissements à vocation communautaire. C’est d’ailleurs pourquoi cet organisme à but non lucratif est une entreprise dite « d’économie sociale. » Pour ceux qui seraient moins familiers avec ce concept, ça veut essentiellement dire que c’est une organisation qui cherche à concilier activité économique et équité sociale.

L’organisation offre plusieurs services à l’entreprise privée, notamment des cours de yoga et de méditation au travail, ce qui en retour, facilite le financement d’autres activités de nature caritative. Lorsque l’équipe se déplace sur les lieux de travail, leur approche mise sur la pleine conscience et la détente grâce à une méthode douce et restauratrice. Imaginez votre concentration et votre productivité suite à une séance de méditation avec vos collègues avant votre prochaine réunion, moi j’embarque!

Grâce à ces précieux services, l’organisme accomplit des miracles, comme lorsqu’il visite gracieusement les écoles primaires de la région, et initie les élèves aux effets bénéfiques de la pratique de la méditation. « Non seulement ça ramène les élèves dans le moment présent, mais en plus ça fournit des outils aux enseignants afin qu’ils puissent animer des ateliers pratiques dans leurs classes. », indique le directeur Jean-François Ducharme-Varin.

« Durant 12 semaines, nous rencontrons plus de 150 élèves pour des ateliers où l’importance de la vie en groupe et l’apprentissage de la pleine conscience sont à l’honneur », peut-on lire sur la page Facebook d’Esprit de corps. Je vous rappelle que le tout est offert gratuitement aux étudiants de nos écoles, et c’est pour ça qu’il faut continuer de faire des dons et d’encourager Esprit de corps Yoga communautaire.

Jean-François m’a ainsi résumé le modus vivendi de l’organisation : « prenez soin de vous et des autres, allez à la rencontre de vos voisins, métissez-les générations afin de favoriser le partage, ce qui inévitablement, aura pour effet de rassembler et de briser l’isolement. »

Mes conclusions

Parti de la grande ville, Jean-François a tout quitté pour venir s’installer dans les Laurentides avec sa partenaire, ce qui demande un courage certain et un engagement ferme. Le nouveau père de famille est un être généreux qui visiblement, est investi d’une mission de redonner au suivant. Son énergie est contagieuse et n’a d’égal que l’apaisement qu’amènent ses interventions. Lui et ses partenaires s’affairent à réinventer la façon de construire une entreprise, avec une approche rafraîchissante, résolument sociale et éminemment communautaire. Je suis persuadé que le modèle d’affaires est appelé à naturellement évoluer, et parions que ce mouvement fera office de pionnier dans la façon dont on redonne à la communauté.

Dans une ère où le mieux-être devient vital, je vous invite à découvrir des entreprises d’exception comme Esprit de corps Yoga communautaire, une organisation qui met la santé mentale et physique au cœur de sa mission. Faites le premier pas dès aujourd’hui, car c’est du bien collectif et de votre vie, dont il s’agit.

Esprit de corps Yoga communautaire
1392, boulevard de Sainte-Adèle
Sainte-Adèle, Québec, J8B 2N5
www.yogacommunautaire.org
www.facebook.com/EDCyogacommunautaire
450 927-0257

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de