|

Une introduction aux champignons

Par daniel-calve

Bien qu’omni-présents dans la nature, ils sont encore méconnus et même si ce n’est plus la saison, c’est toujours la saison. Au Québec, environ 3 000 espèces ont été répertoriées à ce jour, mais il en reste probablement plus d’un millier à découvrir. Certains font le délice des gastronomes, d’autres ont déjà causé la mort…

L’univers des champignons est vaste et les récolter nous oblige à sortir dans la nature, c’est pour certains une véritable passion. Naturellement, il faut avoir les connaissances nécessaires pour reconnaitre les espèces comestibles des espèces toxiques, ils ne sont pas tous bons à manger !

Ce sont des êtres à part, mi-animal, mi-végétal, ils constituent un règne biologique particulier et bien spécifique. Les champignons sont des êtres vivants et on sait, depuis quelques années grâce aux analyses génétiques, que ce groupe est plus proche des animaux que des végétaux !

Ils se retrouvent un peu partout sur Terre et le Québec ne fait donc pas exception. On peut parfois en voir dans les milieux urbains, par exemple dans les parcs ou dans les jardins, mais ce sont les bois et les forêts qu’ils préfèrent comme habitat.

Les bois représentent une véritable mine d’or et on remarque que de nombreux champignons vivent en symbiose avec certains arbres et nos forêts de feuillus et d’épinettes sont particulièrement propices à la récolte des champignons, les sous-bois humides et ombrageux favorisent leur reproduction.

Les champignons existent en une multitude d’espèces et on peut trouver trois grandes familles bien distinctes :

  • Les champignons seulement comestibles, c’est-à-dire ceux qui se retrouvent seulement en cuisine, ce sont les champignons qui font partie de la tradition culinaire, au moins dans un endroit dans le monde et qui sont largement reconnus comme étant consommables.
  • Les champignons thérapeutiques ou médicinaux, qui sont bien sûr comestibles.
  • Les champignons vénéneux ou toxiques, voire mortels.

Les connaisseurs affirment que la fin de l’été et le début de l’automne, avant les premières gelées sont le meilleur moment pour une belle récolte abondante.

De manière générale, c’est lorsque le temps est pluvieux qu’ils se développent, ils peuvent pousser en seulement quelques jours à peine. En revanche si l’été a été très sec et qu’il n’a pas beaucoup plu la récolte sera moins abondante.

Aller faire la cueillette des champignons est une activité tellement plaisante, elle peut se pratiquer en famille, une belle journée au grand air avec un bon repas ensuite en récompense.

Il est cependant indispensable de s’y connaitre un peu pour éviter les erreurs, les champignons peuvent être toxiques et peuvent causer de sérieux maux de ventre et parfois même entrainer la mort, donc surtout ne jamais s’improviser cueilleur émérite et se souvenir que la mycologie est une science !

Mon champignon coup de cœur

Le Chaga

Le Chaga est considéré par plusieurs comme le roi des champignons médicinaux et le champignon de l’immortalité en Asie. Ce champignon aux multiples vertus pousse ici au Québec sur les bouleaux vivants.

Le Chaga possèderait aussi des bienfaits en lien avec la glycémie et comme tonique immunitaire et rénal. Une récolte responsable du Chaga est essentielle à la préservation de cette ressource.

Selon certaines sources, le Chaga aurait les propriétés médicinales suivantes : antibactérienne, anti-inflammatoire, antioxydante, antitumorale et antivirale.

Le Chaga possèderait aussi des bienfaits en lien avec la glycémie et comme tonique immunitaire et rénal.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Rick

    J’adore le chaga moi aussi! Il y a beaucoup de bonnes informations sur http://chaga.ca

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.