Les Mille batailles de Louise Lecavalier

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Les Mille batailles de Louise Lecavalier

Danse au Théâtre Gilles-Vigneault

Spectacle présenté exclusivement dans les Laurentides, au Théâtre Gilles-Vigneault, le mercredi 21 novembre, Mille batailles est la deuxième œuvre intégrale créée et dansée par Louise Lecavalier, l’icône de la danse contemporaine québécoise reconnue mondialement.

Danseuse emblématique de la compagnie montréalaise La La La Human Steps pendant 18 ans, celle qu’on appelait la tornade blonde incarne une danse extrême qui marque le monde de la danse et s’inscrit dans son histoire. Phénomène physique habité d’une imagination inépuisable, Louise Lecavalier joue avec toutes les possibilités que son corps lui offre, en constante quête de nouveaux mouvements et de façons inexplorées de bouger. À l’endroit, à l’envers, sur ses pieds, sur sa tête, rampant au sol, longeant les murs ou vrillant en plein vol, la danseuse exploite autant la puissance que la vulnérabilité du corps.

Avec Mille batailles, la danseuse contemporaine développe une fois de plus un nouveau langage chorégraphique, tout en conservant ce qui la distingue dans sa vision de la danse et son exécution. Rien ne l’arrête et son corps, aujourd’hui âgé de 60 ans suit toujours. Entre solo et duos insolites, Louise Lecavalier et Robert Abubo utilisent la scène comme un ring, un terrain de jeu où se livrent mille batailles extrêmes ou éphémères dans une danse folle et inclassable.

« La pièce est graphique, l’univers visuel. Les dessins de lumières créés par l’éclairagiste Alain Lortie sont superbes, et le compositeur montréalais Antoine Berthiaume joue sa propre musique directement sur scène. C’est une écriture très personnelle, mais extrêmement dynamique, rapide, dans laquelle il y a des prouesses inhabituelles », décrit la danseuse-chorégraphe dont l’art est inimitable.

Alors que je souligne l’unicité de son art et la chance qu’elle a de danser à son âge, l’humble et timide danseuse de conclure : « Moi, je fais la recherche que j’ai à faire! Peut-être que je ne réalise pas l’extraordinaire de tout ça, mais je sais que j’ai une chance inouïe de pouvoir encore danser! J’ai beaucoup d’énergie et mon corps me donne son potentiel physique que j’utilise au maximum. C’est vrai que ce n’est peut-être pas habituel finalement. »

Mille Batailles. Théâtre Gilles-Vigneault. Mercredi 21 novembre, 19 h 30.

(20 $ étudiant, 42 $ régulier)

Pour info : www.theatregillesvigneault.com

 

Table ronde de la danse

ML – Huit intervenants culturels du milieu de la danse se rassemblaient début novembre au Théâtre Gilles-Vigneault pour discuter des enjeux auxquels font face les diffuseurs de cet art qui semble encore élitiste aux yeux du public.

En proposant plus de 150 représentations mettant en vedette des têtes d’affiche, des artistes de la relève et offrant une place de choix aux propositions artistiques audacieuses, Diffusion En Scène contribue grandement au développement culturel de Saint-Jérôme et de la région des Laurentides. La préoccupation centrale du diffuseur est d’assurer l’accessibilité du public aux œuvres fortes et singulières.

On fait toutefois face à certains enjeux lorsque des disciplines plus pointues et souvent moins commerciales, telles que la danse contemporaine, le théâtre de création et les pratiques interdisciplinaires n’atteignent pas un public suffisamment large.

Oser une programmation pour faire découvrir ce qui se fait de mieux, le directeur artistique David Laferrière l’a bien compris. Voici la programmation en danse de cette année :

– le 21 novembre, en exclusivité dans les Laurentides, Louise Lecavalier, icône de la danse contemporaine au Québec dansera sa création, Mille batailles.

– En décembre, le Ballet Ouest de Montréal, avec la participation des élèves en danse du Conservatoire des Arts de la scène des Laurentides et de la chorale de l’Académie Lafontaine, présentera Casse-Noisette dans une version ancrée dans la modernité grâce à des projections multimédia.

– En février, Marie Béland proposera Dieu ne t’a pas créé juste pour danser.

– En avril, Sylvain Émard dansera Le chant des sirènes.

Pour info : www.theatregillesvigneault.com

De g. à dr. (rangée du bas) : Valérie Cusson, Marie Béland, Etienne Lavigne. De g. à dr. (rangée du haut) : Frédérique Doyon, Sylvain Émard, Paule Beaudry, Annie-Claude Coutu Geoffroy, David Laferrière. PHOTO: Martine Laval
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de