Mise au point

Par Eric-Olivier Dallard

Le texte d’Accès paru la semaine dernière et qui faisait le point sur les poursuites à Sainte-Adèle (Dans les dossiers opposant la Ville au citoyen Marc Lupien – Sainte-Adèle: pas de suspension d’audience) a créé bien des remous lors de la première séance du nouveau conseil municipal adélois ce lundi.

Dans cet article nous transmettions notamment une nouvelle qui venait de nous être confirmée, selon laquelle la Direction régionale des Laurentides du Ministère des Affaires municipales et des régions (MAMR) aurait ouvert une enquête sur l’administration municipale adéloise: «Accès a d’ailleurs appris qu’une enquête viendrait d’être ouverte sur l’administration municipale adéloise par la Direction générale des Laurentides du Ministère des affaires municipales», écrivions-nous laconiquement. Au moment de mettre sous presse la semaine dernière (le 13 mars), l’enquête en question était bel et bien «sur la voie de départ» puisqu’au moins l’une des personnes concernées avait été contactée par Genevière Vaillancourt, de la Direction régionale des Laurentides du MAMR, le 13 mars. L’enquête s’est par contre retrouvée «sur la voie de garage» cette semaine, plus précisément le 17 mars, quand la Directrice régionale de l’organisme, Denise Lachance, a adressé une lettre au plaignant dans laquelle il est mentionné que compte-tenu que les éléments soumis au Ministère «font également l’objet de requêtes devant la Cour supérieure», alors «en conformité avec la Politique du traitement des plaintes relatives aux municipalités, vous comprendrez que nous ne pouvons plus intervenir dans ce dossier.»

Il est à préciser que l’actuelle administration municipale n’est nullement visée par les plaintes reçues par le Ministère. En effet, les plaintes visent exclusivement l’ancienne administration adéloise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de