MMC rencontre les commerçants de Sainte-Adèle

Photo de Cynthia Cloutier Marenger
Par Cynthia Cloutier Marenger
MMC rencontre les commerçants de Sainte-Adèle

Projet récréotouristique au parc d’affaires La Rolland

Le 28 janvier dernier avait lieu le premier 5 à 7 de 2014 de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle. Une occasion, pour Joseph Maalouf, directeur de MMC au Canada, de rencontrer les commerçants de la ville et de leur présenter personnellement son projet récréotouristique au parc d’affaires La Rolland.

 

L’événement a attiré une foule de 110

personnes: un «record absolu» dans l’histoire de la Chambre de commerce de Sainte-Adèle, s’est réjoui son directeur général, Guy Goyer. Joseph Maalouf s’y est adressé aux commerçants de la ville dans une brève allocution, soulignant son désir de les

impliquer le plus possible dans son projet.

 

Insistant particulièrement sur son attachement à Sainte-Adèle, où il venait skier quand il était enfant, M. Maalouf s’est dit hautement satisfait de la collaboration de la Ville et de ses instances de même que de la MRC des Pays-d’en-Haut. Présentement doté de partenaires mondiaux et montréalais, il souhaite maintenant développer des relations d’affaires locales. «Nous avons besoin du soutien local», a plaidé le promoteur devant des commerçants ouverts.

 

Prônant le respect de l’histoire et du patrimoine de la région, M. Maalouf a en outre dévoilé son intention d’inclure dans son projet un musée consacré à La Rolland et à ses activités de pâtes et papiers. Le musée serait localisé à même les bâtiments actuels du parc d’affaires, qui seraient ainsi préservés. Dans le même esprit de conservation, la navette reliant la partie hôtelière du site à sa partie récréotouristique serait baptisée «Le P’tit train du Nord».

Suites du projet

Actuellement dans la deuxième phase de son projet, MMC en est aux études d’impact, notamment environnementales. Sa prochaine étape d’envergure sera d’obtenir de la Ville de Sainte-Adèle un changement de zonage du site, qui passerait de commercial et industriel à récréotouristique. Il s’agit d’une étape préalable à l’achat des 84 hectares de La Rolland. M. Maalouf espère la réaliser au cours de l’été 2014.

Si tout va bon train, la construction débuterait ensuite rapidement, pour s’échelonner sur deux années sans interruption. Optimiste mais néanmoins réaliste, M. Maalouf prévoit des retards possibles dans son plan de développement. L’ouverture du site est ainsi envisagée pour avant Noël 2016.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de