Mon cadeau de Noël? Réjean Tremblay

Par Josée Pilotte

Y’a des jours plus houleux que d’autres, surtout ceux où l’on veut te faire fermer la gueule, à coups d’insinuations, de coups de gueule, de «tabarnak!», de «ma p’tite», à coup de «connais-tu ton métier?», de fils qui se touchent, d’électricité…

Y’a des jours plus jouissifs que d’autres, comme ceux où l’on reçoit des messages «lumineux» de gens flamboyants. Et v’lan dans les dents…
«Bonjour Madame Pilotte, Réjean Tremblay journaliste à La Presse et citoyen de Sainte-Adèle. Je lis votre journal ça fait maintenant près de deux ans, et je tenais à vous dire personnellement que je ne suis pas certain que les gens savent reconnaître un vrai journal et s’ils ont la moindre petite idée du travail journalistique qui se fait dans Accès. Je dois dire que j’ai moi-même commencé en région et je sais combien il est difficile d’avoir à peu près tous les notables de la région qui veulent vous voir “sortir de la place” pour avoir enfin la paix. Je vous lis avec plaisir et avec un très grand intérêt.

J’ai beaucoup d’admiration pour ce que vous faites…

C’est tout.»

Oui, c’est tout.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de