Mont-Tremblant : Première ville des Laurentides avec un Plan climat

Par Ève Ménard (journaliste de l'initiative locale)
Mont-Tremblant : Première ville des Laurentides avec un Plan climat
Le 30 juin dernier, des pluies importantes avaient fait de lourds dégâts sur le territoire de Mont-Tremblant. (Photo : Gracieuseté Ville de Mont-Tremblant)

Mont-Tremblant est devenue la première ville des Laurentides a élaboré un Plan climat. À l’échelle du Québec, seulement une dizaine de villes se sont dotées d’un tel plan.

C’est le 13 septembre dernier, lors que la séance du conseil, que le Plan climat 2021-2025 a officiellement été adopté. Il se construit autour de 60 actions, regroupées en 14 objectifs et en 5 grandes orientations : développement du territoire, infrastructures naturelles et bâties, qualité de vie, mobilisation citoyenne et exemplarité municipale. Le but principal est d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Nous en avons discuté plus en détails avec le Service de l’environnement et du développement durable de la Ville de Mont-Tremblant.

Qu’est-ce que la carboneutralité?

Un état d’équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et la séquestration de carbone dans un milieu donné. Cela signifie qu’un territoire ne produit aucune émission de gaz à effet de serre ou que ses émissions sont compensées.

Source : Plan climat 2021-2025, Ville de Mont-Tremblant

Réduction et adaptation

Il y a déjà quelques années que Mont-Tremblant a entamé une démarche de réduction de ses gaz à effet de serre. Un premier plan avait d’ailleurs été élaboré en ce sens, aux alentours de 2015. Le Plan climat donne suite à ces démarches et ajoute aussi un volet d’adaptation aux changements climatiques. Les citoyens et les citoyennes ont par ailleurs eu leur mot à dire dans l’élaboration du plan. Ils ont été impliqués dans un processus de consultation à travers duquel ils pouvaient proposer leurs idées, et aussi voter sur celles des autres et de la ville. La démarche se voulait consultative.

En plus d’être la première ville des Laurentides à élaborer un plan climat, Mont-Tremblant rejoint aussi de grandes villes urbaines comme Montréal, Sherbrooke et Gatineau. Malgré la différence de taille et de population, ses objectifs demeurent très semblables. Bien sûr, la différence de moyens et de ressources sera un défi de taille. Aussi, la ville fait face à des enjeux bien différents que les milieux urbains : on peut penser aux pluies abondantes qui ont emporté des routes au début de l’été dernier à Mont-Tremblant.

« Ce plan est très positif. Son objectif est d’agir rapidement et collectivement, com-me un voisinage qui se serre les coudes et se retrousse les manches pour faire face à un événement catastrophique tel que les pluies diluviennes et les inondations que nous avons connues le 30 juin 2021 », a d’ailleurs souligné le maire de la Ville, Luc Brisebois, en ouverture du Plan climat.

Accompagner le citoyen

Parmi les actions élaborées dans le Plan climat, Le Service de l’environnement et du développement durable donne l’exemple du transport en commun, qui est offert gratuitement à l’ensemble des résidents depuis 2019.

La ville souhaite maintenant optimiser son réseau et bonifier son offre afin d’inciter les citoyens à délaisser la voiture pour le transport en commun. Autre exemple : développer le réseau de bornes électriques. Des mesures seront mises en place pour aider les citoyens à se doter de bornes à la maison. Un projet est aussi en cours pour installer des bornes supplémentaires sur le territoire public de la ville.

L’idée consiste donc principalement à accompagner les citoyens et les citoyennes en leur offrant un éventail de possibilité, et ainsi faciliter leur prise de décisions écologiques. L’importance de la scène municipale dans la lutte contre les changements climatiques est d’ailleurs mise en avant-plan. Pour le Service de l’environnement et du développement durable, la scène municipale est celle qui connait le mieux son territoire et sa population. Les villes et les municipalités sont les mieux position-nées pour mettre en place les mesures appropriées.

Le Plan climat s’étend sur quatre ans et fera l’objet de suivis. Une chargée de projet a même été embauchée spécialement pour faire le suivi de la mise en œuvre des différentes actions.

Les 14 objectifs du Plan climat 2021-2025

  • Modifier nos outils urbanistiques pour tenir compte des changements climatiques
  • Préserver nos espaces naturels
  • Limiter la prolifération et les impacts des espèces exotiques envahissantes et nuisibles
  • Lutter contre les îlots de chaleur urbains
  • Optimiser la gestion des eaux pluviales
  • Favoriser et encourager les déplacements propres sur l’ensemble du territoire
  • Offrir des environnements résilients aux changements climatiques
  • Adapter les mesures d’urgence aux impacts des changements climatiques
  • Informer, sensibiliser et éduquer la population
  • Développer des incitatifs à la réduction des émissions de GES
  • Maintenir le statut de destination touristique d’envergure internationale malgré les changements saisonniers
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre de la flotte municipale
  • Améliorer les gestes professionnels de l’administration municipale
  • Tendre vers la carboneutralité en agissant comme un acteur responsable sur son territoire
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments