Mort d’un cimetière: 1967-2007

Par Alain Messier
Mort d’un cimetière: 1967-2007

Près de la piste du Parc linéaire

En juin dernier, un reportage d’Accès avait sensibilisé les autorités municipales de Piedmont à la présence d’un dépotoir jouxtant la piste cyclable côté du golf de Piedmont; depuis quarante ans cette situation perdurait, les citoyens résignés ou frustrés, avaient abandonné tout es­poir de solution devant le laxisme et l’indifférence des différentes administrations municipales qui s’étaient succédées au fil des ans.

En octobre dernier, un grand pas a été fait lorsque l’administration du maire Clément Cardin évalua le site et ses problématiques, et que l’on récupéra pas moins de cinquante-trois pneus dans la Rivière du Nord, initiant ainsi un engagement public, de nettoyer et de décontaminer l’endroit.
Cet amas de détritus, pollueur visuel et écologique, a finalement rendu l’âme les 28 et 29 novembre dernier. Gilbert Aubin, directeur général de Piedmont, est fier d’annoncer qu’avec la coopération de la ville de Sainte-Adèle et du club de golf de Piedmont pour le partage des coûts, il avait confié à Robert Davis, directeur des travaux publics à la municipalité, la mise sur pied des travaux pour débarrasser de tous ces objets hétéroclites, alors que pas moins de sept camions dix roues furent nécessaires pour le transport de ces objets, la plupart métalliques, dont deux carcasses automobiles, des réfrigérateurs, des bouteilles, des pneus, des clous, des transmissions, des bidons, des réservoirs, des éviers, des objets de toutes formes difficiles à identifier selon leur facture originale, et plusieurs voiturettes de transport de golfeurs…

Trois autres camions de même gabarit furent nécessaires pour enlever tous les arbres morts et enchevêtrés ainsi que les troncs d’arbres afin de dégager le terrain pour son aménagement futur.

Plus tard il sera nécessaire de solidifier la pente pour pouvoir y planter des arbres pour redonner au site son aspect naturel.

Il a fallu utiliser une pelle mécanique, bâtir un ponceau et mettre en place un grillage métallique pour éviter de contaminer le ruisseau pendant les travaux. Au printemps le site sera revu de fond en comble pour repérer les débris dissimulés sous la neige qui s’est invitée de façon hâtive. Il ne sera toutefois pas nécessaire de décontaminer le sol.

Lucie Lanteigne, directrice générale de la Corporation du parc linéaire du P’tit Train du Nord, est ravie de la tournure des événements et de l‘implication des différents intervenants municipaux ainsi que du citoyen corporatif qu’est le Club de golf de Piedmont; selon elle, cette nouvelle situation profitera grandement aux usagers de la piste linéaire avec la nouvelle saison de ski de fond qui s’annonce formidable. En conclusion, voilà un travail bien fait, de façon toute professionnelle où les intérêts des citoyens et des différentes administrations ont pu s’harmoniser dans l’esprit du respect du bien commun qu’est le patrimoine particulier de notre région: la nature.

Notons que les responsables du Club de golf n’ont pu être rejoints, celui-ci étant fermé pour la saison hivernale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de