MRC des Pays-d’en-Haut : De quoi a-t-on parlé au Conseil des maires ?

Par Production Accès
MRC des Pays-d’en-Haut : De quoi a-t-on parlé au Conseil des maires ?
André Genest, préfet de MRC des Pays-d’en-Haut.

Françoise Le Guen – Le conseil des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut du 9 avril a été très court. Parmi les points à l’ordre du jour, ce qui retient l’attention est l’entente intermunicipale de la MRC en matière de sécurité civile.

 

« Le Conseil a duré environ 30 minutes, y compris la période de questions », indique le préfet André Genest précisant qu’habituellement les séances durent environ 1 h 30. Durant cette rencontre, le conseil des maires a accepté les recommandations du comité culturel et désigné les bénéficiaires du Fonds culture et patrimoine de la MRC qui vise à soutenir différentes initiatives culturelles.

Le montant du Fonds culture et patrimoine pour l’année en cours est établi par le conseil des maires. Pour l’année 2019, la MRC des Pays-d’en-Haut offre une enveloppe globale de 32 000 $. Notez que l’aide financière ne pourra excéder 4 000 $ pour la catégorie 1 (projet culturel et patrimoine) et 1 000 $ pour la catégorie 2 (rayonnement d’un artiste professionnel ou en voie de professionnalisation).

La soirée de remise des prix se tiendra le 24 avril à 18 h, à la salle polyvalente de la gare de Piedmont. « On en a profité pour remercier M. Jean Damecour pour sa contribution au comité culturel », ajoute M. Genest.

Mme Frédérike Cavezzali, conseillère municipale de Sainte-Adèle, a été nommée à nouveau sur le conseil d’administration du Carrefour jeunesse-emploi (CJE). Par ailleurs, le Conseil a décidé de redistribuer aux municipalités, en proportion de leur population, une enveloppe (50 000 $ par année pour deux ans) qui avait été consentie par Québec à la MRC, au niveau du cannabis.

Un projet d’entente intermunicipale au niveau de la sécurité civile de la MRC Pays-d’en-Haut, en cas de sinistres, a été adopté. « Il s’agit d’une première entente en ce qui concerne la sécurité civile. Un projet très intéressant qui nous permettra d’être soutenus par d’autres municipalités au besoin, pour des cas majeurs, par exemple du verglas, et ainsi éviter qu’on se retrouve seuls », précise le préfet.

Enfin, le contrat pour la gestion du terrain synthétique de soccer et de football situé derrière l’école secondaire A.-N.-Morin de Sainte-Adèle a été redonné à FC Boreal.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de