Négociations autour de la gestion du secteur Montfort à Wentworth-Nord

Par Luc Robert
Négociations autour de la gestion du secteur Montfort à Wentworth-Nord
Le Conseil municipal de Wentworth-Nord souhaite un nouveau contrat de gestion du tourisme dans le secteur Montfort. (Photo : Archives)

Le Conseil municipal de Wentworth-Nord a adopté lundi dernier une résolution demandant au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation d’effectuer une médiation de négociations entre les élus locaux et la MRC des Pays-d’en-Haut, pour conclure un nouveau contrat de gestion du tourisme dans le secteur Montfort.

Le vote a eu lieu lors d’une séance extraordinaire, tenue virtuellement avec le quorum minimum de quatre élus, le lundi 26 avril dernier.

Deux séances de négociations ont été tenues dans les semaines précédentes, entre d’une part le Préfet André Genest, de la MRC des Pays-d’en-Haut, ainsi que d’autre part les conseillers André Cliche et David Zgodzinski, en plus du maire François Ghali, pour Wentworth-Nord.

« Wentworth-Nord étant une des municipalités les plus pauvres des Pays-d’en-Haut, nous ne pouvons défrayer les coûts de 40% des frais reliés au Pavillon Montfort. On doit aussi assumer les frais de déneigement, d’électricité, les salaires d’employés, l’entretien des pistes et l’essence des véhicules pour notre portion du Corridor aérobique. J’ai expliqué ça au conseil des maires, mais nous n’avons pas eu de résultat », a souligné le conseiller du district no. 5, (secteur Montfort), M. David Zgodzinski.

Stationnements payants

Depuis l’expiration de l’entente intermunicipale, en avril 2019, les termes de celle-ci sont reconduits et toujours en vigueur.

« Nous louons encore des équipements sportifs à la plage municipale et nous offrons certains produits alimentaires au Pavillon Montfort. Mais en période de pandémie, nous devrions interrompre ces services, tant qu’un plan sanitaire sécuritaire n’est pas fourni par la MRC. L’afflux de touristes de l’extérieur, qui souvent occupent la largeur complète du Corridor aérobique, ou encore se trouvent sur la petite plage du lac Saint-François Xavier sans laver leur kayak, cause des torts à l’environnement et aux résidents. »

« Nous offrons pourtant le lavage gratuit des embarcations (1 600 nettoyages en 2020) et l’accès aux stationnements. Devrions-nous charger des frais pour ces derniers ? On a perdu près de 60 000 $ en 2020. Et pour gérer tout ce beau monde, on embauchera plusieurs constables (étudiants) cet été. Je prévois que nos pertes se chiffreront à près de 100 000 $, si la MRC ne nous aide pas », a poursuivi l’échevin Zgodzinski.

Position de la MRC

Quant à lui, le Préfet André Genest, envisage une solution qui a déjà été utilisée.

« Il faut établir jusqu’à quel point la MRC des Pays-d’en-Haut peut prendre charge de ça. Il y a d’autres villes membres de la MRC qui questionnent que nous payions 60 % des frais à l’église (Pavillon Montfort). Les neuf autres municipalités aimeraient ça aussi, que la MRC paie leurs factures ! À Montfort, il leur reste presque seulement les frais de ménage à régler. À notre avis, les locations de kayaks municipaux (désinfectés), de gilets de sauvetage et autres sont très payantes pour Wentworth-Nord. Avant, la gestion des services était la responsabilité de la COOP des 4 Pôles et tout le monde était satisfait. Est-ce que cet organisme devrait reprendre la gestion ? », a questionné M. Genest.

Soulignons que le conseiller André Cliche s’est dit en accord d’une révision de l’entente avec la MRC, mais n’était pas à l’aise avec plusieurs « attendu que » énoncés dans la résolution adoptée par le conseil municipal.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Louis Paquette
Louis Paquette
15 jours

Et pendant ce temps là, les frais juridiques du maire Ghali, pour sa cause en déontologie, sont 100% payé par les contribuables !? Quand on voit l’état des chemins, c’est vrai, que W-N à l’air pauvre…