Niko, le coup de pinceau du lâcher prise

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Niko, le coup de pinceau du lâcher prise
SONY DSC

Martine Laval – Belle femme à l’aura sensuelle et aux yeux brillants de passion, Niko est une artiste colorée qui se nourrit de création. Son atelier-galerie ayant pignon sur rue de la Gare à Saint-Sauveur, son contact est direct avec le public, elle qui se nourrit de rencontres.

Montréalaise d’origine et benjamine d’une famille de sept enfants dont la mère, les tantes et les oncles peignent comme de grands maîtres selon elle et la cousine enseigne à l’école des Beaux-Arts. Niko –Nicole Mathieu – découvrira son propre talent en plein Saint-Sauveur alors qu’elle s’inscrit à de l’art thérapie avec madame Bolduc il y a plus de 25 ans.
« L’art m’a permis de lâcher prise, confie l’artiste. Depuis je ne peux m’en passer. Je peins tous les jours dans mes différents lieux de vie. J’adore ça. C’est mon essentiel.»
Ayant travaillé depuis très jeune et pendant plusieurs années dans le monde de la mode, Niko a vécu aux États-Unis d’est en ouest à dessiner les collections et à superviser les boutiques. Alors qu’elle ressent l’art en son for intérieur, goûte à ses bienfaits, et découvre son talent inné, elle rêve d’être exposée dans une galerie de New York.
Comme ce que femme veut se réalise, elle vivra quatre ans dans la ville de tous les possibles et sera exposée à la Galerie Opéra, la même où les œuvres de la fabuleuse feu Corno étaient accrochées. Elle vivra pleinement de sa créativité et profitera grandement de ce que son talent lui « rapporte ».

Conquérir l’Europe

Revenant sur les lieux de ses premiers coups de pinceaux après quatre ans de vie à New York, ne sachant trop où poser ses pénates, elle se plait aujourd’hui à créer au cœur de la Vallée qui l’inspire. Entre son appartement près du Vieux-Montréal, son condo à Sainte-Adèle, son atelier-galerie à Saint-Sauveur, l’artiste aspire à conquérir l’Europe. En préparation d’une exposition sur l’île de Saint-Martin, l’artiste peintre vise la Sardaigne, la Corse et l’Espagne par la suite. Pour celle dont les œuvres passent de l’abstrait et du portrait de femme mystérieuse à l’œil félin et la bouche sensuelle, au mariage des deux émergeant spontanément l’un de l’autre, sky is the limit.
Avec sa technique particulière utilisant pinceau, squeegee, spatule, bâton à l’huile pastel, bombe aérosol, pour étendre, rouler, splasher, râcler sa peinture, Niko fait le bonheur des amateurs et connaisseurs qui lui commandent des œuvres selon leur lieu et leur ambiance de vie. Elle prendra en compte les goûts et les nécessités, mais écoutera toutefois son inspiration du moment et respectera son essence en tout temps.
Posséder une œuvre de Niko émerge fort certainement d’un cri du cœur, mais vivre avec cette œuvre dans son environnement apporte sûrement la touche de couleur et de créativité… qui fait lâcher prise…
La prochaine exposition de Niko aura lieu du 16 au 19 septembre à l’atelier-galerie de l’artiste, 36, rue de la Gare, local 101 à Saint-Sauveur. www.nikoartist.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de