Nos vélos dans les pays du Sud: un trésor pour toute la famille!

Par jean-marc

Vous avez un vélo qui dort depuis plusieurs années dans votre sous-sol? Vous en êtes certain, votre bon vieux compagnon de route peut encore rouler des centaines de kilomètres, mais vous n’avez trouvé personne à qui l’offrir… les Comités consultatifs sur l’environnement de Sainte-Agathe-des-Monts, Sainte-Lucie-des-Laurentides et Val-David vous proposent une solution écologique et solidaire pour donner une nouvelle vie à ce précieux moyen de transport.

Le samedi 23 octobre prochain, entre10h et 13h, les

citoyenNEs de Ste-Agathe-des-Monts et des environs sont invités à apporter leurs vélos usagés (20po ou plus) à la Place Lagny, située au 2 rue St-Louis, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Les bicyclettes recueillies lors de cette collecte, organisée pour la 2e fois par les Comités consultatifs sur l’environnement, seront remises à l’organisme Cyclo Nord-Sud, qui expédiera ces précieux moyens de transport à des organismes communautaires d’Afrique et d’Amérique latine.

Lors de la collecte, une contribution de 12$ par vélo vous sera demandée afin d’aider Cyclo Nord-Sud à couvrir une partie des frais de transport des bicyclettes vers le Sud. En échange, un reçu aux fins d’impôt de la valeur du vélo ET de votre don en argent vous sera remis.

Une fois à destination, votre vélo roulera chaque jour. Il pourrait être utilisé par un

agriculteur cubain pour se rendre aux champs situés à plusieurs kilomètres de chez lui, ou encore par une jeune Béninoise pour aller chercher l’eau au puits, la ramener à sa mère et ensuite se rendre à l’école du village …

Votre vélo peut changer la vie de gens du Sud

Depuis maintenant 10 ans, Cyclo Nord-Sud récupère les vélos inutilisés au Québec pour les expédier à des organismes luttant contre la pauvreté dans les pays du Sud.

Au Nord, où sont vendues des centaines de milliers de bicyclettes neuves chaque année, les vélos usagés sont ainsi considérés comme des ressources, et non comme des déchets. Une fois au Sud, ces vélos deviennent des outils de développement importants: ils peuvent être à la fois le moyen de se rendre à l’école tous les jours, d’apporter les produits au marché, ou d’aller chercher l’eau au puits situé à plusieurs kilomètres de la maison…

La deuxième vie de ces vélos sera d’environ vingt ans, et chacun d’eux servira entre cinq et dix personnes!

Depuis 1999, ce sont plus de 30 000 vélos qui roulent pour une seconde carrière

productive, dans 15 pays d’Afrique et d’Amérique latine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de