Nouveauté : « Forêt » et la découverte des saveurs sauvages

Par Production Accès
Nouveauté : « Forêt » et la découverte  des saveurs sauvages
(Photo : photos : Xavier Girard Lachaîne)

Entrevue

Véronique Piché

Aussitôt lancé, le livre « Forêt, Identifier, cueillir, cuisiner » s’invite au palmarès des meilleurs vendeurs. Comme si l’engouement pour le local ne pouvait se passer de ces ingrédients issus de la nature.

 

Je n’aurais jamais pensé manger du chou gras! Que dire du pissenlit, des boutons de marguerite, des gousses d’asclépiade ou de l’envahissant pourpier ? Autant de mauvaises herbes qui finalement s’avèrent être de bonnes herbes comestibles et assurément délicieuses.

Découvrir, inspirer

Le livre « Forêt » est une invitation à la découverte de notre terroir boréal, mais aussi une ode à la nature qui nous entoure. Identifier, cueillir et cuisiner sont les thèmes abordés. Toutefois, comme les textes et les images soutiennent ce menu avec justesse, inspirer pourrait facilement être ajouté à la liste.

Lors du lancement tenu au restaurant l’Épicurieux à Val-David, la coautrice Ariane Paré-Le Gal souriait de ce sourire qu’on ne peut oublier. Car elle est radieuse cette ancienne journaliste qui a tout laissé tomber pour aller rejoindre son père Gérald Le Gal, coauteur, dans l’aventure du terroir et des saveurs sauvages.

Le fruit d’une longue expérience

« Forêt » est certes le résultat de quatre années de rédaction. Mais c’est aussi le fruit d’un savoir acquis sur le long terme. « Ce livre se veut l’expression de mon parcours de vie », écrit Gérald Le Gal en introduction. Enseignant, agent de développement auprès d’une communauté inuite, pêcheur commercial, coopérant dans le Pacifique Sud (avec sa jeune famille), voilà quelques jalons qui marquent le chemin de cet homme.

Pour le duo Le Gal, avant « Forêt » il y a l’incontournable Gourmet Sauvage. Vous savez, cette petite entreprise qui commercialise des produits de la cueillette ? Basé à Saint-Faustin–Lac-Carré sur le site enchanteur de l’ancienne pisciculture, Gourmet Sauvage c’est aussi un lieu de partage du savoir, de transfert des traditions et d’esprit de famille. Afin de transmettre toute cette essence dans un livre, le contenant devait être à la hauteur du contenu.

Capturer la beauté

Ariane Paré-Le Gal flatte la couverture du livre – de son livre à elle. Émue, elle souligne à quel point cet ouvrage est beau. Le contenu est excellent, dit-elle, mais un grand soin a aussi été pris pour le côté visuel. Cette délicate mission a été remplie par le photographe Xavier Girard Lachaîne, dont le travail est particulièrement connu dans le monde de la photo gourmande et du lifestyle.

L’ambassadrice de Gourmet Sauvage raconte les difficultés lorsque le photographe a dû déménager à Tokyo alors que les séances photo pour « Forêt » n’étaient pas encore complétées. « Il a fallu s’adapter. Certaines recettes n’ont pu être photographiées pour le livre. Par exemple, il a manqué la quenouille.» Et comme leurs ingrédients vedettes ne viennent pas de l’épicerie, pas moyen de se rattraper!

« Forêt »Au gré des saisons

Forêt n’est ni un ouvrage scientifique ni une clef spécialisée d’identification de la flore ou des champignons. Et il n’en a pas la prétention. Il s’agit d’un magnifique livre qu’il faut laisser traîner. On le feuillette au gré des saisons. Il inspire par son esthétisme naturel mais aussi par sa capacité de nourrir la curiosité.

L’ouvrage est divisé en sections : verdures, fruits, fleurs, racines et tubercules, arbres, etc. Classées dans ces sections, on découvre des fiches descriptives sur les espèces végétales comestibles que nous sommes susceptibles de rencontrer. Il ne faut pas oublier ces nombreuses idées de recettes.

Prenons la marguerite, dans les verdures. On aborde la manière de l’identifier, de la cueillir, de la manger et de la cultiver. Les feuilles se mangent. Surtout les jeunes pousses qui sont moins amères. Les boutons floraux se récoltent eux aussi. On vous propose d’ailleurs une recette de câpres faite avec ces petites boules de fleurs recroquevillées.

Les textes sont écrits dans une langue vivante. Il est fort à parier que notre duo de coureurs des bois a dû maintes fois transmettre ces informations, tant à la caméra qu’en direct auprès de leurs apprentis.

Avec « Forêt », chaque page est un délice d’inspiration qui donne envie d’aller se pencher pour cueillir soi-même la fameuse petite pousse. Ou peut-être même de tenter une aventure mémorable.

D’ailleurs, les auteurs exposent d’entrée de jeu leur intention : inviter la lectrice, le lecteur à prendre contact avec la nature, et à expérimenter avec les produits de sa cueillette.

FORÊT
Identifier, cueillir, cuisiner
Ariane Paré-Le Gal et Gérald Le Gal
Les éditions Cardinal
384 pages | 44,95 $

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de