Nouvelle directrice générale au Conseil de la culture des Laurentides

Par Eric-Olivier Dallard

Les membres du conseil d’administration du Conseil de la culture des Laurentides (CCL) annoncent la nomination de Mélanie Gosselin à la direction de l’organisme. Très active au sein de l’équipe depuis 2001, Madame Gosselin, diplômée en communications de l’Université d’Ottawa, a d’abord occupé les postes d’agente aux communications, puis au développement, avant de devenir en 2005 adjointe à la directrice, Carole Maillé. Au cours des deux dernières années, Mme Gosselin a donc travaillé de concert avec Carole Maillé sur les principaux dossiers portés par le CCL. Forte de cette étroite collaboration, de son expérience en évaluation de projets et d’une solide connaissance des différents intervenants en culture de la région (individus ou regroupements), Madame Gosselin connaît bien les enjeux culturels qui se posent dans les Lau­rentides et saura relever avec brio les défis liés à ses nouvelles fonctions. Sa vision et le dynamisme qui l’animent ne peuvent que bénéficier à l’organisme et lui imprimer un souffle nouveau à la fois garant de continuité pour ce qui s’est construit, et porteur de changement et de développement pour ce qui reste à faire. Entourée de son équipe: Lyne Savaria, adjointe administrative, Manon Mercier, coordonnatrice à la formation et Marthe Saint-Laurent, agente de développement, Madame Gosselin assurera la direction du CCL pour poursuivre les engagements déjà en cours, mais également pour initier et créer de nouvelles avenues culturelles.

Départ de Carole Maillé

Après huit années à la barre du Conseil de la culture des Laurentides, Mme Maillé tire sa révérence pour relever de nouveaux défis. Le conseil d’administration, l’équipe du CCL ainsi que les membres et les partenaires de l’organisme tiennent à saluer son travail extraordinaire. En plus d’avoir défendu sans relâche, avec sa passion et sa générosité, les politiques et les projets qui contribuent au développement culturel de la région, c’est aussi sa présence constante, forte et exceptionnelle «sur le terrain», de même que son engagement sans faille qui a permis au CCL de positionner solidement la culture à la Conférence régionale des élus des Laurentides (CRÉ). Le passage de Madame Maillé au CCL aura laissé nombre de traces indélébiles dont celles d’avoir donné une plus grande présence à la culture dans nos perspectives de développement, et à notre organisme qui s’impose de plus en plus comme une référence culturelle incontournable dans notre région. Collègues et amis de Carole Maillé sont venus la saluer lors d’un 5 à 7 en son honneur, le 17 janvier, au foyer du Musée d’art contemporain des Laurentides.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de