Nouvelle progression de Matteo Oppizzi aux États-Unis

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Nouvelle progression de Matteo Oppizzi aux États-Unis
Matteo Oppizzi brule les étapes mondiales. (Photo : Courtoisie Daniele Oppizzi)

Matteo Oppizzi a participé la Coupe américaine de Baltimore, la fin de semaine dernière, où il a à nouveau attiré les regards en courses adultes. Il a terminé samedi au 42e rang global et 13e dans le U23. Dimanche, sa course a été encore meilleure : il a pris la 9e place chez les U23, à 5 minutes du vainqueur.

La course a été menée par les ténors Baestaens et Blevins, deux professionnels. Blevins est même champion du monde de courte piste en vélo de montagne. Le rythme de la course était élevé, ce qui a permis à Oppizzi de rivaliser avec le noyau. La fin de semaine prochaine, il roulera à Waterloo au Wisconsin, pour sa première Coupe du monde.

« En prenant part à des épreuves C1 et C2 avec l’élite senior, mon but était, en toute objectivité, de poursuivre mon expérience. Il est certain que je n’en peux plus d’attendre la Coupe du monde de Waterloo. Je suis encouragé parce que, si tu ne te classes pas parmi 80 % du temps enregistré par le meilleur coureur, tu es exclu. Alors que de mon côté, même si j’en suis à mes premiers pas avec les pros, j’ai moins de 5 minutes de retard. Donc, je suis à ma place, même si je dois encore engranger du kilométrage », a confié Oppizzi en entrevue avec le journal.

Le cycliste de Val-David poursuivra son calendrier en Iowa, puis à Cincinnati, en Ohio.

« C’est un excellent prélude à mon séjour européen, qui se mettra en branle à la fin de novembre. Mon conditionnement physique est à point et je n’ai pas éprouvé de pépins mécaniques, grâce aux spécialistes d’une école du Vermont, Killington Mountain School, qui assurent aussi mon transport », a convenu le sympathique gaillard.

Saison onéreuse

Par ailleurs, soulignons que Matteo Oppizzi cherche encore quelques donateurs pour soutenir ses efforts. « Matteo a trimé fort pendant six mois pour défrayer sa saison actuelle. Il a œuvré en chantier et à notre usine (maisons solaires Iland). C’est un budget de 30 000 $ sur lequel il a planché pour sa saison automnale. Toutes firmes ou privés intéressés à l’appuyer seront considérés », a souligné le paternel Daniele.

Progression constante

Daniele Oppizzi se pince en constatant les progrès réalisés par sa progéniture. « Quand on considère que le gagnant de la dernière épreuve a 35 ans, alors que Matt a seulement 18 ans, et qu’en plus il est le 2e est champion du monde, tu restes ébahi. À cet égard, il se trouve en avance sur l’échéancier prévu. Le plan est de ne pas lui imposer de pression au cours des deux premières saisons chez les adultes. »

« Il faut suivre ce développement de près et un gérant sera embauché pour l’encadrer en Europe. Matteo trouve déjà son rythme. Quand tu affrontes des Top 5 mondiaux, tu repousses tes limites sans y penser. Matt rêve de se qualifier pour les Championnats du monde seniors. Ils auront lieu à Fayetteville, en Louisiane. Ce serait exceptionnel de les atteindre, mais ne brusquons rien », a-t-il prévenu.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments