Nouvelles de Prévost: Continuité et constance

Par Journal Accès

Le maire de Prévost, Germain Richer, a du pain sur la planche

actuellement. En plein développement commercial et résidentiel, la ville de Prévost connaît un sort similaire aux autres villes des Laurentides avec un accroissement considérable de sa population et de ses entreprises. Pour arriver à maintenir la croissance, le maire et le conseil municipal doivent avoir les yeux ouverts pour suivre la parade. «Les projets se poursuivent à Prévost. Il y a tout le volet du développement résidentiel que nous devons suivre afin de maintenir la qualité de vie de nos citoyens», explique Germain Richer, maire de la ville.

Dans le même sens, le conseil a d’importants défis de développement commercial sur les bras. «Il y a le développement commercial de la ville qui occupe une place importante actuellement. Le conseil continue à travailler pour développer la bande commerciale sur la 117. Il n’est pas question que cette artère devienne comme le boulevard Taschereau à Montréal. Le développement doit se faire à l’image de la ville», confie le maire, visiblement optimiste pour la suite des choses.

En plus des dossiers de développement commercial et résidentiel, le maire s’emploie actuellement à trouver des solutions pour offrir le service d’Internet haute vitesse à l’ensemble de sa population. On se rappellera qu’il existe actuellement des secteurs de la ville où il est difficile d’obtenir les services d’Internet hautes vitesses. Pourquoi : essentiellement pour une question de développement de réseau. «On continue actuellement nos discussions pour être en mesure d’offrir des trios de câble pour Internet haute vitesse», dit-il, précisant que des approches ont été faites pour solliciter les grandes entreprises de câble distribution.

Pour les amoureux d’environnement, sachez que la ville de Prévost est en processus pour renouveler sa politique environnementale 2011-2013. Selon les informations, les élus municipaux ont l’intention d’inclure une plus grande place pour le développement durable. Le comité qui a le mandat de développer la démarche devrait annoncer le fruit de leurs travaux dans les prochaines semaines.

Sur une note plus communautaire, le maire de Prévost invite l’ensemble des citoyens à venir nombreux à une séance de cinéma, le 5 novembre 2010, dès 18heures 15, pour voir le film L’apprenti sorcier. L’activité aura lieu à l’église Saint-François-Xavier. «J’ai été interpellé, à titre de maire, pour soutenir une démarche de personnalités de notre communauté qui veulent s’impliquer pour supporter le Club des petits déjeuners du Québec», a-t-il conclu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de