Olivier Martineau : Un face à face avec le fou rire

Par dyanebouthillette
Olivier Martineau : Un face à face avec le fou rire
« Je vais faire rire le monde. Je vais faire oublier le quotidien en parlant du quotidien », promet l'humoriste (Photo : La petite photographe )

L’humoriste Olivier Martineau promet de faire crouler de rire le public tout au long de son spectacle Parfa en présentant la liste de toutes imperfections de la vie, le 14 mars,  au Théâtre Gilles-Vigneault.

 

« J’ai assez hâte!  C’est un beau théâtre. C’est près de chez moi. Je reconnais le monde de mon coin. C’est le fun », s’est exclamé d’enthousiasme Olivier Martineau au début de l’entrevue. « C’est avec mon nouveau show que je viens vous visiter et j’ai bien hâte de vous le présenter. Je promets une soirée pleine de surprises. Il y a des nouveautés. Je vous promets de vous faire oublier votre vie normale en vous parlant de la vie normale ».

Avertissement : Attachez vos mâchoires avec de la broche afin d’éviter qu’elles se  décrochent sous la pression de 90 minutes de fous rires. « Les gens doivent s’attendre à rire beaucoup, à rire très fort », confirme l’humoriste.

Pour le plaisir de chialer

Pointant du doigt à peu près tout les sujets se retrouvant dans son champ d’observation, Olivier Martineau s’amuse à chialer pour le plaisir de chialer. Ainsi il devient le miroir d’une société imprégnée de défauts. « C’est le fun de se rendre compte que tout le monde haït les mêmes affaires. Donc je parle de tout ce qui est imparfait », prévient-il.

Utilisant l’espace du moment présent pour observer le passé avec nostalgie, il dévisage avec son œil d’humoriste le futur tout en exprimant ses inquiétudes face à celui-ci. « Je suis à la croisée des chemins dans la vie, avec l’âge aussi que j’ai. Je ne suis pas tout à fait assez vieux pour être vieux et je ne suis pas tout à fait assez jeune pour être jeune. Je suis un jeune vieux (rires) ».

Exprimant ses opinions, la société qui change, la religion, la politique et la mode chez les jeunes  deviennent les cibles de son humour. Nous parlant aussi de son horreur du tofu qu’il compare à une boîte de kleenex ayant trempée dans l’eau pendant 10 minutes, il grimace devant la texture de cet aliment victime de son incompréhension.  « Je ne suis pas capable! Je respect le choix des gens de manger ce qu’ils veulent, mais Seigneur le tofu je ne trouve pas que c’est un bon aliment. Je ne comprends pas. Je l’ai essayé de toutes les manières et ça n’a aucun sens. Pour moi un bon tofu, c’est un tofu qui reste à l’épicerie. (rires)  ».

Interagissant avec le public, Olivier Martineau éprouve un plaisir fou à questionner et dialoguer avec les spectateurs. « J’écoute leurs réponses. Je jase avec eux pendant une heure et demie et je pense que c’est là la différence pour un spectateur qui vient voir un spectacle live, un spectacle vivant. C’est complètement différent que d’écouter un truc à la télé », nous invite-t-il.

Son humour parfois assaisonné de grivoiserie, l’humoriste s’adresse principalement à un public de 16 ans et plus.

theatregillesvigneault.com/calendrier

Photo : Jocelyn Michel
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de