On devance les deuxièmes doses de vaccin

France Poirier
On devance les deuxièmes doses de vaccin
Pour changer son rendez-vous, huit semaines après la première dose, voici le calendrier à suivre selon les groupes d'âge.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé présentait jeudi après-midi, le calendrier de vaccination devancé pour les deuxièmes doses. Il était accompagné du directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda et du directeur national de la vaccination, Daniel Paré.

« Aujourd’hui nous sommes très heureux d’annoncer que nous avons réalisé notre 1er objectif trois semaines plus tôt que prévu. En effet, nous avons atteint les 75 % de la population adulte au Québec qui a reçu une première dose de vaccin. On a rencontré des obstacles en cours de route, mais on s’est ajusté. Je tiens à remercier nos équipes du système de la santé, les entreprises, les pharmaciens et les Québécois qui ont été au rendez-vous », a souligné le ministre Dubé.

Par contre ce n’est pas dans toutes les tranches d’âges que le 75 % est atteint. Ainsi entre les 18 et 40 ans, 220 000 personnes n’ont pas reçu de première dose, dont 120 000 sont à Montréal et à Laval. Dès maintenant, 75 000 rendez-vous disponibles pour ceux qui n’ont pas encore reçu de première dose.

Calendrier de 2e dose

« Pour bien déconfiner au début septembre, on doit être adéquatement vacciné. On va devancer les 2e doses. L’intervalle entre la première et la deuxième dose passe de 16 à 8 semaines, le minimum recommandé », explique Dr Harruda.

À compter du 7 juin, selon les groupes d’âge, les gens pourront changer leur rendez-vous s’ils le désirent. « Ça représente 3 millions de rendez-vous à changer. Les gens du site Clic Santé ont fait un travail incroyable au cours des dernières semaines pour répondre à la demande. Nous souhaitons ramener tout le monde en dedans du 31 août », a jouté Christian Dubé.

AstraZeneca

« Un million de doses sont prévues au Canada d’ici la fin juin pour honorer les deuxièmes doses. On va prévoir un autre vaccin pour ceux qui ne voudront pas prendre AstraZeneca », a souligné Daniel Paré.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments