|

Il ne se passe rien au Québec

Par stephane-gendron

Le Québec fait grand état d’une agression qui s’est produite sur une glace au Saguenay. Preuve qu’il ne se passe rien digne de mention au Québec à l’heure des bancs de neige et des nids de poule. Comble du ridicule, la Ministre Cour­chesne s’étonne, les commentateurs sportifs s’exclament, et RDS fait des grosse cote d’écoute. Il ne faut pas oublier Jean Charest et Philippe Couillard devenus body body au Colisée de Québec pour un match des Remparts, les bras dans les airs comme s’ils étaient de grand fans de hockey junior alors qu’ils ne connaissent absolument rien à la chose. Kodaks obligent, il fallait pavoiser et solliciter des entrevues.

Toute ce branle-bas pour une affaire carrément anodine du sport amateur et professionnel. Tout cela pour un acte qui est sanctionné au Code criminel. L’homme de

19 ans – Jonathan Roy – est responsable de ses actes. Que la police fasse son travail. Toute cette histoire ne méritait même pas plus de 4 lignes dans une rubrique de page de gauche. L’autre gardien des Sags – Bilodeau – ne veut pas porter plainte, et bien que l’on oublie l’affaire et voilà tout.

Le commentaire le plus ridicule entendu à ce jour nous provient de la Ministre Courchesne – sociologue de formation: il faudra interdire les bagarres! Ou encore cette déclaration de Jean Charest qui jongle avec l’idée de légiférer sur la quesiton! Tant qu’à vouloir tout régler, il ne faudrait pas oublier de légiférer sur l’interdiction des tempêtes de neige après le 1er avril.

Il me semble entendre déjà l’écho des commentaires des équipes de la LHJMQ dans les Maritimes et rire de Charest… Who’s that f*** French Frog? Mais le comble du ridicule revient à Michou Courchesne, Ministre de l’Éducation (des Sports et des Loisirs) qui s’est même donnée la peine de faire une folle d’elle politiquement et nous faire honte sur la place publique en écrivant à ses homologues des autres provinces afin de les sensibiliser à la problématique de la violence dans les sports.

Et votre réforme de l’éducation madame la Ministre? Celle qui déforme notre jeunesse. Voilà un véritable épisode de violence sociale et intellectuelle beaucoup plus important qu’une bagarre. Voilà votre mandat. Laissez la glace aux gérants d’équipes et à Gilles Courteau. Mind your own business, Madame la Ministre.

Pour en finir avec Jonathan Roy, qu’il me soit permis de reprendre un programme administré par le Ministre québécois de la Justice Jacques Dupuis.

Ainsi, nous pourrions faire bénéficer Jonathan du Programme de traitement non-judiciare de certaines infractions criminelles commises par des adultes, et laisser tomber le tout. Si c’est bon pour de simples citoyens qui frappent des politiciens, pourquoi ne pas l’appliquer pour les vedettes du hockey ?!

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.