|

Les chemins qui mènent à la chiropratique

Par Éric-Olivier Dallard

Cadette d’une famille de 3 enfants, Andréanne Éthier Chiasson s’est toujours démarquée de par sa détermination, son altruisme et sa soif d’apprendre. C’est à un très jeune âge qu’Andréanne s’intéresse aux sports extrêmes, soit la planche à neige et la planche nautique, sports qui lui valent mille maux et blessures (fracture de la colonne vertébrale, commotion cérébrale, et bien d’autres). Consciente de l’importance de la santé, Andréanne entre- prend des traitements par différents professionnels ce qui l’amène éventuellement à découvrir ce qui deviendra sa vocation: la chiropratique. Les blessures engendrées par son goût du risque lui ont fait découvrir une profession pour laquelle elle et maintenant tout aussi passionnée.

C’est lors de son passage au programme secondaire d’éducation internationale qu’Andréanne découvre l’aide communautaire et humanitaire. Par différents projets, Andréanne s’implique au sein de la communauté internationale. En 1999, elle entreprend son premier voyage à caractère humanitaire: une mission d’aide à la petite enfance dans un orphelinat du Costa Rica. Grâce à ses excellents résultats scolaires, André-anne se dirige vers l’Université du Québec à Trois-Rivières: seule université québécoise à offrir le doctorat de premier cycle en chiropratique. Étudiante rigoureuse et acharnée, elle réussit à allier parfaitement ses études à la pratique de ses sports favoris tout en travaillant pour pouvoir réaliser son rêve: posséder un jour sa propre clinique.

C’est dans le cadre de son doctorat qu’elle entame sa deuxième mission humanitaire: mission chiropratique d’envergure chapeautée par Chiropratique sans frontière, à laquelle participe une poignée d’étudiants canadiens et américains. C’est donc en Bolivie qu’Andréanne transporte son talent dans le but d’aider les moins nantis. Elle revint de son voyage socialement grandi et professionnellement plus motivée que jamais.

Parallèlement à ses études en chiropratique, Andréanne se donne tout autant à la pratique de la planche nautique. Ses efforts, sa persévérance et un entraînement rigoureux la mènent au monde de la compétition. Elle s’illustre, entre autre, par ses performances au niveau provincial et national. Sa participation à plusieurs évènements et compétitions ainsi que son exposition médiatique font d’Andréanne une figure de proue au niveau de la scène féminine sur planche nautique au Québec. Étant donné les risques reliés à la pratique des sports extrêmes elle doit arrêter la compétition à la fin de son doctorat. Malgré la déception d’avoir dû abandonner, une surprise l’attend au détour: l’organisme Fitspirit souhaite ardemment la compter parmi ses conférencières.

Fitspirit, organisme à but non lucratif s’adressant aux filles âgées de 13 à 17 ans, offre des moyens pour stimuler la pratique d’activités sportives. C’est, entre autre, par le biais de conférences données par différentes athlètes féminines de haut niveau qu’Andréanne a pu servir de modèle sur le plan sportif, académique et social à des centaines de jeunes québécoises.

Toujours en quête de nouveaux défis, Dre Andréanne Éthier Chiasson, s’est récemment portée acquéreuse de la clinique chiropratique St-Sauveur. C’est dans le cadre enchanteur des Laurentides au pied du Mont St-Sauveur qu’elle a choisi de s’établir et exercer sa profession, tout en se rapprochant de ses passions.

Dre Andréanne Éthier Chiasson,

chiropraticienne

Clinique Chiropratique St-Sauveur

26, ave Lafleur Sud

Saint-Sauveur

Bur. : 450-227-0644

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.