|

Chronique je m’exprime : Système scolaire archaïque

Par Production Accès

Thalia Bastien – En tant qu’adolescents, nous dévouons 11 années de notre vie à une éducation supposément indispensable et d’excellence. Cependant, la réalité de notre système scolaire est bien différente et même choquante. Inapte, absurde et condamnable sauraient mieux la dépeindre.

Je veux vous témoigner de mon expérience et de celle des autres élèves qui m’ont accompagnée tout au long de mon parcours scolaire, car nous sommes tannés de ne pas être écoutés. À travers votre lecture, je vous invite à prendre conscience de toutes ces fois où un jeune s’est plaint de son expérience scolaire ou a été étiqueté décrocheur. Serait-ce parce qu’il a subi un système scolaire dépassé ?

Selon moi, l’élément le plus important d’un bon système scolaire est la matière qui y est enseignée. Aujourd’hui, en 2020, c’est clair que ce qu’on nous enseigne à l’école ne vient pas proche de combler les connaissances essentielles à l’obtention d’outils de vie nous préparant à notre parcours de vie. Mais attention, je tiens à préciser que l’éducation ainsi que nos enseignants ont un mandat indéniablement important. C’est pourquoi mes critiques concernent uniquement notre système scolaire révoltant qui nous oblige à passer à travers le même curriculum que nos grands-parents. 

Selon vous, pourquoi les élèves vont passer une année complète à apprendre l’histoire du 16e et 17e siècle, alors que l’identité de leur Premier ministre leur est inconnue? Car au lieu d’expliquer le déroulement de l’histoire de façon à nous donner une connaissance générale sur les raisons qui nous ont amenés à notre réalité d’aujourd’hui, les cours d’histoire adressent perpétuellement des évènements de façon excessivement détaillés, rendant la majorité du contenu inutile. Réalisez-vous à quel point c’est décourageant et frustrant pour nous, les jeunes, d’être continuellement exposés à un « bourrage de cerveau » de matière ridicule résultant en une perte totale d’intérêt pour ce qu’on nous enseigne ? C’est injustifiable que des sujets comme l’actualité, les fonctions de notre gouvernement, les enjeux mondiaux ou simplement nos droits en tant que citoyens soient à peine survolés en faveur de sujets impertinents. Nous voulons apprendre sur le monde qui nous entoure, notre rôle dans celui-ci et comment le naviguer. Comment je me fais un plan financier ? Quel est le rôle de mon député? Y a-t-il des guerres dans le monde présentement ? Quels sont mes droits?

Alors que l’école devrait s’être adaptée aux besoins éducatifs des jeunes de ce siècle-ci, on nous enseigne encore la littérature du 18e siècle, le schéma actantiel et Socrate. Vous demandez-vous encore pourquoi la majorité des jeunes détestent l’école ? Ce n’est pas parce qu’on est difficile ou paresseux, mais parce qu’on perd notre temps continuellement. Dans une ère d’omniprésence médiatique, et si on nous enseignait comment discerner le vrai du faux, l’opinion du fait ? Comment bien communiquer, gérer un conflit au travail ou questionner, débattre et raisonner logiquement une situation? 

Le ministère offre des cours de science qui nous enseignent des sujets dont seulement les scientifiques sauraient utiliser tels que la stœchiométrie, le balancement d’équations chimiques, la mitose et le codage d’ADN avant de nous éduquer sur les moyens pour maintenir une santé physique et mentale et sur les fondements d’une saine alimentation. Il y a tellement de notions importantes complètement évitées dans notre enseignement scolaire, c’est honteux. Aucune éducation sur la cuisine, les premiers soins, les changements climatiques, comment changer un pneu ou trier nos déchets, mais des centaines d’heures sur l’algèbre, des dissertations philosophiques, le calcul différentiel et jouer au ballon chasseur. Vous demandez-vous vraiment encore pourquoi nous préfèrerons rester coucher à chaque matin, 10 mois par année, pendant proche de 13 ans de notre vie ? 

Évidemment, j’aurais bien d’autres exemples à vous faire part, mais j’espère vous avoir ouvert l’esprit sur la réalité de notre vie à l’école. Dans une société qui prospère par sa diversité de compétences, pourquoi ne pas avoir adapté les contenus trop standardisés et théoriques aux jeunes ayant des intérêts et des techniques d’assimilation variés? Si vous doutez de ma parole, je vous défie de soumettre ma chronique à un jeune qui vous entoure, puis écoutez-le.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Richard Allard

    Oh comme vous avez raison! Il est évident que l’accès aux informations complémentaires étant maintenant disponible via le web, l’accent devrait être mis davantage sur le processus, les mécanismes et les applications, savoir se questionner sur la pertinence des informations et reconnaitre les stratégies d’influences qu’utilisent la publicité, les politiciens, les médias, etc.

    Reply
  2. Mel JC

    Wow! Je suis sûre que plusieurs jeunes sont d’accord avec vous! Je le suis. Bravo pour avoir partagé votre opinion, qui, espérons, fera des petits et provoquera un changement.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.