|

tribune du 29-05-2009

Par jean-marc

Suite à l’éditorial de Josée Pilotte «Rendez-vous manqué» et à la mise en ligne sur www.www.journalacces.ca de la pétition d’Accès visant à sensibiliser les élus à la cause des marcheurs, cyclistes et joggeurs des Laurentides – et les sensibiliser aussi à l’état lamentable de nos routes – plusieurs lecteurs ont réagi… Voici leurs commentaires…

Félicitations

pour votre article

Félicitation pour votre article, je suis en parfait accord avec votre exposé. Je n’ai vraiment jamais compris pourquoi qu’en remodifiant l’entrée de la Ville, les ingénieurs ou concepteurs n’ont même pas pensé que nous les piétons jouons avec notre vie en voulant se rendre à pied au Gros Village. Oui nous sommes les payeurs de taxes alors pourquoi ne pas avoir allumé votre lumière du bon sens en introduisant des trottoirs ou pistes pour les résidents et les visiteurs. C’est bien beau faire des belles pancartes pour des locations mais nous dans tout ça que sommes nous? Nous avons bien droit à un petit privilège de sécurité pour bien vivre sur notre planète. C’est notre Vie qui en dépend. Merci.

_Louise Salvas

Aussi à

Ste-Anne-des-Lacs!

Madame Pilotte, Vous parlez de «DÉSINTÉRÊT TOTAL DE NOS MAIRES»… Sachez qu’ici, à Sainte-Anne-des-Lacs, marcher sur nos routes ou faire du vélo, devient aussiune activité très dangereuse, pas d’accotements, routes très mal entretenues. Surtout n’attendez rien de mon maire, à son âge, le vélo ne fait pas partie de ses activités…

_Francine Vanier

J’ai apprécié

J’ai bien apprécié votre article et je vous comprends lorsque vous mentionnez « le DÉSINTÉRÈT TOTAL de nos maires ».

_André Joncas

Une mère inquiète

Où sont passés les trottoirs qui devaient être aménagés sur la rue de la gare à Piedmont lors du réaménagement de ce secteur? Je monte souvent à St-Sauveur par la rue de la gare en marchant et c’est tout un exploit de monter cette côte en regardant dans les yeux chaque automobiliste pour être bien certaine qu’il me voit, sur le bord du chemin… Mon fils veut se rendre à l’école de La Vallée en marchant . Je devrais être contente qu’il veuille faire de l’exercice mais mon inquiétude de mère de le laisser marcher dans la rue , l’empêche de pouvoir faire de l’exercice.

_Brigitte Lapointe

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.