|

Y nous z’haïssent-tu?!

Par Josée Pilotte

Nous haïssent-ils tant que ça, nous gens du Nord pour nous faire accroire que la CSerie de Bombardier à Mirabel c’est Noël, alors que la nouvelle est un cadeau, bien emballé d’accord, mais mal ficelé.

On applaudit bien fort les milliers d’emplois créés… tout en oubliant vite les milliers d’heu-res gaspillées sur la route du nord. Des milliers de nouveaux travailleurs qui vont prendre la route soir et matin, ça t’alourdit un paysage déjà passablement amoché par les travaux qui n’en finissent plus de finir, non? En fait, pensez-y: des nouveaux arrivants et travailleurs qui vont s’établir dans la région de Saint-Jérôme/Saint-Sauveur/ Sainte-Adèle, vont payer des taxes et consommer ici.
Écoeurer le touriste?

Mais aussi. Des milliers de touristes de l’extérieur qui ne prendront plus la route des vacances vers nous. D’autres milliers de nantis, qui vivaient dans le Nord par choix et travaillaient à Montréal, qui s’essouffleront et finiront par aller payer des taxes à Montréal, cette capitale aéronautique internationale. (Quand je pense que MSSI nous avait fait la leçon l’an dernier – presque à pareille date d’ailleurs –, en nous reprochant notre supposée «page couverture choc», Mes photos de vacances dans les Laurentides. On nous reprochait de véhiculer une image négative de notre région: «Oui, les travaux ont un effet néfaste sur l’achalandage touristique et il est vrai que cette situation est difficile à vivre pour tous. (…) Le but de notre intervention auprès d’Accès est que vous assistiez aussi aux efforts collectifs de notre industrie et celle du Ministère des Transports en nous aidant à influencer nos visiteurs à se déplacer chez nous, en leur suggérant d’adopter une attitude positive et à prendre certaines mesures telles qu’être patients et vigilants, de respecter les limites de vitesse et de conduire de façon sécuritaire sur les artères en construction, et encore, de prolonger leur séjour dans la région afin d’éviter le trafic.» Si je comprends le raisonnement du monsieur, le trafic on veut pas le savoère mais on veut le voère dans not’ cour. Rien de mieux qu’un touriste captif qui ne sait qui va mettre trois heures pour venir se baigner sous le robinet pis qu’une fois rendu vous comprenez ben qu’y’est pas question qu’y reparte jouer dans l’trafic le soir même. Faque, une autre nuit de motel, une autre pointe de pizza et une autre descente les foufounes à l’eau, tchik-a-tchik… plus visionnaire que ça, tu fais passer la 15 à deux voies pis tu dis aux médias régionaux: vos yeules y’arrivent!) Remarquez je vous dis ça, pourtant moi ça ne change rien à ma vie. Je fais Morin-Heights-Piedmont, un gros 8 km aller / 8 km retour. La seule congestion possible… c’est une traversée de chevreuils ou, pire!, c’est la run du bus scolaire quand je suis prise derrière, et là, je mets un gros cinq minutes de plus pour me rendre à la shop. Fiou!! J’suis encore la boss! Nous savons tous que la venue de Bombardier à Mirabel est une excellente nouvelle et aura des retombées directes dans nos poches. Des milliers d’emplois à un salaire moyen de 50 000$ par année est, disons, considérable pour une région comme la nôtre. Je suis doublement contente pour le ti-cul de 20-ans-pas-de-diplôme-pas-d’expérience qui part à 55 000$ (même si on s’entend que la calotte à l’envers dans une Civic 2005 modifiée à… 20km/heure… ça fait moins vraaaa….)

Le coeur du problème: la 15

Mais. À qui la faute? Manque de vision? On ne peut pas remettre en cause une annonce comme celle de Mirabel, pourtant le ministère des Transports devrait s’interroger fortement sur l’impact sur nos déplacements quotidiens. Les Laurentides sont en pleine croissance économique. La banlieue est maintenant à nos portes mais si on crée d’un côté pour défaire de l’autre on n’améliore pas notre sort. Sans compter qu’il ne faut pas oublier les pilules pour ne pas devenir fou dans le trafic, les maux de dos, les absences au travail, l’essence qui empoissonne notre environnement…. Mal-heureusement, je sais qu’on a peu d’alternatives, contrairement à d’autres pays: le train, les transports en commun à portée de tous… On vit dans une «république de bana-nes» où nos axes routiers sont Beyrouth sous les bombes. Et où une autoroute à trois voies, fâcheusement, ça ne peut pas suffire à la tâche. Oui Mirabel, oui Bombar-dier c’est vraiment une très-très-très bonne nouvelle. Mais peut-on faire quelque chose avec la 13…?

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.