École alternative publique des PDH : un intérêt bien réel

École alternative publique des PDH : un intérêt bien réel
Journal Accès
Actualité

Nous sommes quelques parents ayant plusieurs inquiétudes et déceptions à la suite de notre lecture de l’article « École primaire alternative publique des PDH » paru dans le journal Accès le 14 août dernier.

Nous avons assisté à la séance de préinscription pour l’école alternative le 19 juin dernier à Sainte-Adèle et avions beaucoup d’espoir de voir cette école ouvrir ses portes pour la rentrée de septembre 2019. Dans l’article, la commission scolaire semble croire que les inscriptions recueillies le 19juin ne sont pas réelles. Lors de cette soirée, nous étions plusieurs parents à nous être déplacés un soir de semaine, la salle était bondée de parents qui désiraient souligner leur désir d’avoir une place pour nos enfants dans cette future école et voir ce que la commission scolaire allait donner comme nouvelle information. Nous avions l’impression que le but de cette soirée était justement de valider les inscriptions déjà reçues lors d’un sondage fait par le groupe de parents bénévoles qui ont mis le projet de l’école alternative sur pied. Nous ne comprenons pas que la validité de ces inscriptions soit remise en question puisqu’il semble que la CSL ait reçu plus d’inscriptions qu’il y aurait de places disponibles dans la future école. Selon les dires du directeur général lors de la séance du 19juin, l’école ouvrirait ses portes pour un nombre très limité d’enfants. Nous sommes bien réels et nos enfants le sont aussi! La dame de la commission scolaire qui a pris la parole lors de cette même séance a parlé d’une participation d’environ 3h par mois pour la famille (parents et/ou grands-parents). Nous sommes perplexes en lisant l’article qui fait mention de 5 à 10h par semaine.

Ce qui nous déçoit le plus, c’est qu’il semblerait que la commission scolaire ne souhaite allouer aucun budget au projet, et donc que ce n’est pas une priorité pour elle. N’importe quelle école qui ouvre ses portes a besoin d’un minimum de budget pour lancer ses activités. Nous croyions que notre désir d’avoir accès à une école alternative publique avait été entendu haut et fort le 19 juin dernier. Le budget ne semble pas manquer pour la construction de nouvelles écoles traditionnelles par contre. Nous avions espoir que, pour une fois, les choses se faisaient différemment et qu’on serait à l’écoute de ce que les familles souhaitent. Nous avons l’impression que ce n’était peut-être que du vent, de faux espoirs.

Finalement, nous trouvons dommage que notre seule autre option soit de nous tourner vers une école privée pour une éducation différente pour nos enfants. Nous croyons fermement en l’école publique et aimerions que nos enfants puissent accéder à une école qui est fondée sur la participation de la communauté, la bienveillance et le respect du rythme d’apprentissage de nos enfants. Les parents votent pour des commissaires qui pourront les représenter à la commission scolaire. On se demande ce que font ces élus. Nous sommes manifestement un grand nombre de parents dans la MRC des Pays-d’en-Haut qui souhaitent que ce projet se réalise et qui méritent d’être entendus et représentés.

Josée Lajeunesse, Sainte-Adèle

Joelle Gendron, Sainte-Adèle

Marc Giroux, Sainte-Adèle

Marlène Circé, Saint-Sauveur

Miguel Laurion, Saint-Sauveur

Marie-Anne Champagne, Saint-Sauveur

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X