|

Rendez-vous manqué…

Par Josée Pilotte

C’est moins le manquement à une question de principe qui me choque, c’est le DÉSINTÉRÊT TOTAL pour la chose qui me répugne. Comment voulez-vous, après un tel désintérêt affiché, qu’on puisse croire ne serait-ce qu’à la plus petite ouverture de la part de nos maires. C’est décourageant quand on y pense, non?

Et oui je dois admettre, et non sans gêne, qu’ils n’étaient pas au rendez-vous-lundi dernier; un rendez-vous pourtant très amical, une invitation, à nos maires, à sillonner nos routes laurentiennes. J’y tenais, moi, à ce rendez-vous; mais je suis bien obligée d’admettre que j’étais la seule à y tenir.

Je vous entends presque rire. Mais qu’est-ce qu’elle espérait au juste la-tite-madame-du-journal? Rien. Elle n’espérait rien, rien de plus qu’un simplement rendez-vous. Bien sûr je n’espérais pas les voir arriver en bottes de construction, un casque jaune sur la tête, un pic et une pelle à la main, flanqués d’un dix-roues de ciment aux couleurs de leur ville. Non, je les attendais simplement avec leur vélo, leur bonne foi et leur bonne volonté.

Mais. Vous dire la vérité? Je ne sais pas s’ils n’ont pas de vélo… mais je commence à croire qu’ils n’ont ni bonne foi ni bonne volonté dans ce dossier, un dossier qui tient pourtant à cœur de très nombreux de leurs citoyens.

D’ailleurs les avez-vous vu, vous, vos maires arpenter vos rues, prendre une marche du dimanche, traverser une rue pour autre chose que s’engouffrer dans leur voiture; les avez-vous, vous, prendre un café assis à une terrasse?? C’est probablement ce qui explique l’absence de conscience qu’ils affichent de problèmes criants de leurs municipalités, des problèmes dénoncés régulièrement par nos lecteurs – qui sont aussi leurs citoyens!: routes impraticables sans auto, absence de signalisation adéquate, manque de trottoirs, manque de voies réservées… Manque de vision.

Car ils ont le pic et la pelle faciles quand il est question de construire des condos. Les bottes de construction se font aller quand il est question de béton! C’est super le Bâton Rouge, le Vidéotron, les nouveaux condos de la sortie 60… mais, putain!, c’est pas des farces: si on habite juste la rue derrière le club vidéo, on peut même pas aller rendre son film sans risquer sa vie. Alors imaginez un peu traverser le pont de la sortie 60 à vélo pour venir au village prendre son café à la Brûlerie… c’est carrément jouer à la roulette russe.

Vous trouvez ça normal, vous, la situation? Vous trouvez ça normal vous que vos maires ne se soient pas présentés à notre rendez-vous?! Moi non.

Il faut être là, dans nos rues – d’ailleurs je vous y vois! – dès qu’il fait beau, et même en milieu de semaine, afin de constater l’engouement sans précédent pour le cyclisme et la marche: les amateurs sont partout. Malgré tout.

Bon j’arrête, je pourrais dire des choses que… des choses qui… et je ne vais quand même pas passer mon été à vous harceler avec cette lutte. Prenez le relais et signez la pétition qui sera en ligne lundi sur www.www.journalacces.ca.

En cette période électorale, rendez service à votre région, rendez service à vos maires: obligez-les à se doter d’une vision en accord avec la nature de leur région, une nature qui appelle au plein air en toute sécurité… obligez-les à regarder ce que vous êtes: des gens qui vivent dans les Laurentides pour le mode de vie que vous êtes en droit d’attendre d’elles.

Vous êtes cyclistes, marcheurs, joggeurs, rollers, skieurs, retraité, parent… allez, bougez… Signez donc.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.