Ouverture du marché de Val-David

Par Marie-Catherine Goudreau
Ouverture du marché de Val-David
Les clients attendent en file pour entrer dans le marché (Photo : Marie-Catherine Goudreau)

Des commerçants et des clients heureux

Sourires et bonne humeur étaient au rendez-vous le samedi 30 mai dernier lors de l’ouverture du marché de Val-David. Plus de 45 commerçants y étaient et accueillaient leurs clients avec un masque pour la plupart.

 

Moins de commerçants sont présents cette année entre autres parce que les prêts-à-manger sur place ne sont pas permis en raison de la pandémie, ce qui représentent habituellement environ 15 marchands. Plusieurs stations de lavage de mains sont accessibles et on y laisse entrer 30 à 40 visiteurs à la fois, en prenant soin d’expliquer les consignes à chacun et de fournir un masque si désiré. De plus, des corridors sont installés de manière à ce qu’il n’y est pas de rassemblements, ni de croisements; on y trouve qu’une seule entrée et sortie.

Des plans qui changent

Il a fallu beaucoup d’organisation et d’adaptation pour concevoir un marché qui respecterait les consignes de distanciation, mais après un travail considérable, ils en sont arriver à une solution. « C’est tout un défi à réaliser que de monter un marché en temps de pandémie. […] On a fait 43 plans différents avant d’arriver au bon et la semaine prochaine, on va changer encore des choses. On calcule que d’ici trois semaines, l’arrangement du marché devrait être fixe », souligne Diane Séguin, directrice générale du marché.

Les producteurs étaient toutefois très heureux de pouvoir se retrouver pour une autre année : « Ça été un hiver et un printemps difficile pour les producteurs qui sont souvent encore plus isolés et éloignés, mais ils étaient fidèles au poste et heureux de se retrouver. Maintenant, ils ont besoin de clients », ajoute-t-elle.

Une saison qui s’annonce positive

La première journée s’est très bien déroulée selon elle puisqu’il y avait un achalandage important, tout en respectant les consignes. « Je suis contente. Pour une première, c’est fluide même s’il y a toujours du monde, ça nous donne un chance, poursuit Mme Séguin. Ce qui est important pour nous, c’est que les clients aient une expérience positive et reviennent la semaine d’après. C’était ça l’essentiel et je crois qu’on a réussi. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de