Oyé! Oyé!

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Ville de Sainte-Adèle

La Ville de Sainte-Adèle tiendra une assemblée publique de consultation le 15 juin prochain à 19h, à la salle du conseil municipal, au 1386, rue Dumouchel, à Sainte-Adèle.

 

Comme il a été mentionné dans l’avis public envoyé par le greffier de la Ville, Me Michel Rousseau, le maire Réjean Charbonneau présentera le nouveau plan d’urbanisme et expliquera le projet de règlement concernant les usages conditionnels. «La Ville remplace son plan d’urbanisme et ses règlements connexes, tels que ceux de zonage, de lotissement, de construction, sur les permis, etc.», mentionne le greffier. Questionné sur la date d’adoption, ce dernier n’a toutefois pas voulu être catégorique: «ces projets devraient être adoptés en théorie en juillet.»

 

Dans les documents mis à disposition du public, soit en ligne, soit à l’hôtel de ville de Sainte-Adèle, dans le projet de règlement sur les usages conditionnels, à la section 6 dispositions applicables aux usages conditionnels pour les zones TM-005 et TM-023, à l’article 37, usages conditionnels autorisés, on peut y lire: «Sous réserve de l’application des dispositions du présent règlement, à l’intérieur des zones TM-005 et TM-023 peuvent être autorisés l’usage «Habitation multifamiliale (H-04)», en structures isolée, sous forme de projets intégrés d’habitations seulement.» La zone TM-005 correspond à la pente de ski de l’hôtel Chantecler qui donne vers le lac Rond À l’alinéa 18, de l’article 40 (Critères d’évaluation), il est indiqué que «La hauteur des bâtiments ne peut excéder 3 étages et est établie de façon à ne pas altérer la perception panoramique du milieu.»

 

L’alinéa suivant précise que «le nombre maximal de logement à l’intérieur d’un bâtiment ne doit pas excéder 12 logements.»

Gilles Marchelidon, un résident proche de cette zone se dit préoccupé d’un éventuel changement de zonage: «En 1984, les résidents du secteur avaient bloqué un projet de changement de zonage. En 1986, on a crée une association du Lac Rond, à cause de l’apparition de bloom d’algues qui se formaient sur le lac.» Selon ce résident, l’urbanisation autour du lac accroit l’apport de sédiments et de plusieurs contaminants dans le lac, et par la bande la pression sur ce système écologique fragile.

 

Ce changement de zonage qui permettrait le développement, viendrait accroître cette pression.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de