Parc Lummis : Des citoyens de la MRC mécontents de l’accès restreint aux résidents

Par Marie-Catherine Goudreau
Parc Lummis : Des citoyens de la MRC mécontents de l’accès restreint aux résidents
Le parc Lummis à Morin-Heights a des modules de jeux et un accès à l’eau. (Photo : Facebook Municipalité de Morin-Heights)

La Municipalité de Morin-Heights a restreint l’accès au Parc Lummis à ses résidents seulement depuis l’année dernière. Plusieurs résidents de la MRC des Pays-d’en-Haut sont mécontents que cette mesure soit prolongée pour cet été.

« Je trouve que c’est abusif comme mesure. Ce n’est pas du bon voisinage », affirme Marie-Hélène Giguère, résidente de Saint-Adolphe-d’Howard. Avec ses deux jeunes enfants, elle fréquentait souvent le parc Lummis durant l’été pour profiter des modules de jeux et de la rivière. « Ça fait changement. On est une petite municipalité à Saint-Adolphe et il y a seulement un parc de jeux pour les enfants. » La famille profitait d’une sortie au parc pour visiter les commerces à proximité dans le village.

Incompréhension

« Cet été on est allé un mardi et il n’y avait personne dans le parc. Le gardien nous a refusé d’entrer, car l’accès était réservé aux résidents », explique la citoyenne. Mme Giguère a donc décidé de ne plus encourager les commerces de Morin-Heights. « Je ne comprends pas pourquoi une maman, avec des enfants de 4 et 7 ans, ne peut pas aller profiter du parc un mardi matin quand il n’y a personne. Si toutes les municipalités commençaient à faire ça, on ne s’en sortirait pas. »

Sur la page Facebook de la Municipalité de Morin-Heights, on peut lire plusieurs commentaires négatifs sur une publication concernant la carte citoyenne. « Je vois le tout comme une forme de discrimination des villages qui vous entourent mes chers voisins. Étant de Mille-Isles, venant faire mes courses dans vos commerces, […] je trouve « misérable » d’empêcher des enfants de socialiser avec d’autre enfants […] », souligne Vanessa dans un commentaire.

« Au mois de juillet l’année dernière, on demandait une preuve de résidence. À ce moment, on comprenait, car on était en plein dans la pandémie », rapporte la citoyenne de Saint-Adolphe-d’Howard. Elle se questionne toutefois sur la nécessité d’une telle mesure alors que plusieurs assouplissements sont en vigueur au Québec.

Une mesure « COVID »

« Au début, on n’était pas capable d’assurer la distanciation sociale. On a pris une décision pour que nos résidents aient accès en premier. Comme la COVID-19 a continué cet été et que les mesures n’étaient pas vraiment connues, on a décidé de continuer », explique le maire de Morin-Heights, Tim Watchorn. Cette mesure restera en vigueur jusqu’à la fête du Travail en septembre, a-t-il confirmé.

« Je comprends que les gens soient fâchés, mais on avait vraiment beaucoup de plaintes », poursuit-il. Des citoyens de Morin-Heights rapportaient que le parc était « envahi » par des non-résidents. « Il fallait qu’on prenne une décision. » Le conseil a choisi de poursuivre les restrictions puisque les commentaires des résidents étaient très positifs par rapport à la mesure. « C’est une décision COVID. Ce n’est pas pour punir personne », soutient M. Watchorn.

Le maire rappelle que toutes les autres infrastructures de plein air de la municipalité sont accessibles à tous et que seul le parc Lummis est restreint. « Pour les quatre prochaines semaines, ça va demeurer comme ça. L’été prochain, le parc sera accessible à tous », conclut-il.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alain Daviault
Alain Daviault
2 mois

Bravo de protéger votre population.

Parc Mont-Habitant
Parc Mont-Habitant
2 mois

Un autre exemple du manque de parc dans les municipalités de la MRC. Voilà pourquoi, les citoyens du secteur Mont-Habitant demandent au maire d’acquérir les derniers espaces verts du secteur Mont-Habitant. https://www.change.org/Sauvons_les_derniers_boisés_de_Saint-Sauveur