Parc régional Val-David/Val-Morin : Accès toujours interdit aux fatbikes

Photo de Jean-Patrice Desjardins
Par Jean-Patrice Desjardins
Parc régional Val-David/Val-Morin : Accès toujours interdit aux fatbikes

La pratique du fatbike serait compatible avec celle de la raquette, selon le groupe de Val-David qui aimerait accéder au parc régional. PHOTO : Jean-Patrice Desjardins

PHOTO : courtoisie

La pratique du fatbike ou vélo hivernal, un vélo de montagne aux pneus surdimensionnés, croît en popularité et les adeptes veulent agrandir leur terrain de jeu. À Val-David, un groupe de cyclistes amateurs de fatbike fait pression, sans succès, depuis le début de l’hiver pour accéder au parc régional de Val-David/Val-Morin.

Le problème, c’est que ce ne sont pas tous les parcs et sites de randonnée qui acceptent le fatbike, un sport qui se pratique durant les quatre saisons. Pour une piste de ski de fond comme le parc linéaire le P’tit Train du Nord, le tracé mécanique ne supporte pas le passage des gros pneus et leur présence est interdite.
Les adeptes doivent se tourner vers les sentiers aménagés à Sainte-Adèle, Mont-Tremblant, Mirabel ou Oka, ou encore plus loin en Estrie ou au Vermont.
Depuis deux ans, un groupe d’adeptes du vélo hivernal provenant de Val-David et de Val-Morin multiplient les démarches, sans résultat. À l’automne 2016, Éric Grypinich a rassemblé un groupe de Val-Davidois pour faire la promotion de ce sport et proposer un projet pilote. « Je me sentais hors-la-loi de pratiquer mon sport dans des pistes non autorisées. Notre but était de faire une démarche officielle », explique-t-il.

Un projet pilote

Le groupe a déposé un projet auprès de la Municipalité de Val-David dans le but de démystifier la pratique de ce sport et évaluer la possibilité de partager certains sentiers du parc avec d’autres sports, comme la raquette.
« Notre approche était modérée. On suggérait d’autoriser la présence du fatbike dans le parc, dans des pistes désignées, jamais dans celles réservées au ski de fond, et de partager certaines pistes réservées à la raquette. On ajoutait une contrainte : ne jamais pratiquer le fatbike dans le parc durant le week-end, alors qu’il y a une plus grande affluence de marcheurs et de raquetteurs », poursuit Éric Grypinich.
Le groupe a rencontré le directeur général de Val-David en décembre, puis rassemblé 200 signataires à partir du Web. S’ajoutent à cela des appuis de commerçants du village de Val-David et du club local de vélo de montagne (Popcycle).

L’interdiction persiste

Le parc régional occupe un territoire partagé avec Val-Morin et, de ce côté, l’accueil du projet a été plutôt froid. On refuse, pour l’instant, l’accès aux fatbikes et cela frustre les usagés de ce sport à Val-David, qui estiment qu’il s’agit d’une mauvaise compréhension face à ce sport.
« C’est faux de penser que la pratique du fatbike est incompatible avec les autres activités. Rappelons-nous l’arrivée de la planche à neige, il y a quelques années. Il faut briser certains préjugés envers la pratique du vélo hivernal », affirme Éric Martineau, un cycliste qui milite pour le fatbike.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments