Parc régional Val-David/Val-Morin

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Parc régional Val-David/Val-Morin

Val-Morin repositionne son parc régional

C’est avant tout un souci de gestion efficace et imputable qui a guidé le Conseil municipal de Val-Morin dans le repositionnement de son secteur du Parc régional Val-David/Val-Morin.

Ce repositionnement comprend deux volets: Le premier volet consiste à obtenir la reconnaissance du parc en Réserve naturelle par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et à la Lutte aux changements climatiques. Cette étape se fait conjointement avec la municipalité de Val-David. «Les contribuables sont en droit de s’attendre à ce que ce territoire soit mis à l’abri des aléas politiques, dans un processus encadré par la loi», a annoncé le maire de Val-Morin, Guy Drouin.

Chacune des municipalités demeurera propriétaire de son parc et en fixera les conditions de conservation. Un cadre rigoureux de gestion écologique sera mis en place, selon les principes du développement durable.

Le deuxième volet consiste en la création de la nouvelle «Société du parc régional Val-David/Val-Morin, secteur Far Hills» qui aura la responsabilité entière de l’administration du parc à Val-Morin. Il faut noter qu’au cours des quelque 15 dernières années, les contribuables de Val-Morin ont investi près de 3 millions $ dans leur parc. Selon M. Drouin, le conseil municipal met en place une structure qui permettra une gestion déléguée complète et responsable de la partie du parc régional relevant de sa compétence. Cette gestion sera assurée par un conseil d’administration représentant les usagers du Parc et membres en règle de la Société du Parc, la population et la municipalité. «C’est une promesse que nous avons faite il y a un an, au cours de la campagne électorale», rappelle le maire de Val-Morin. Il ajoute qu’au cours des derniers mois, le conseil a engagé des discussions constructives avec les administrateurs de l’ancienne Station récréo-touristique de Val-Morin qui acceptent d’emblée les principes mis de l’avant par Val-Morin pour la création de la nouvelle Société s’appuyant sur une vision à long terme du développement du Parc.

Vers une gestion du parc unifié?

Cette nouvelle société à but non lucratif donnera plus facilement accès à des programmes d’aide financière pour les activités de connaissance du territoire, de recherche et d’éducation.

Val-Morin a adopté les principes d’une politique de développement à long-terme du Parc, s’appuyant sur une vision du parc qui comprend l’intégrité et la protection de son périmètre, le développement harmonieux des activités de plein air sportives et éducatives, la connaissance du milieu par des inventaires et la recherche scientifique. Selon M. Drouin, Val-Morin vise un parc unifié et complémentaire pour ses citoyens et ceux de Val-David. «Nous avons engagé des discussions prometteuses avec Val-David qui pourraient possiblement mener à l’unification de la gestion du parc, a-t-il précisé. En somme, la mission que nous poursuivons est de mettre en place des activités sportives, éducatives et de connaissance du milieu, dans le respect de l’environnement, des écosystèmes et de la biodiversité du Parc. Le rayonnement et le développement économique et  touristique des deux municipalités en sortiront gagnant.»

Devenir membre

Toute personne qui a à cœur l’avenir du parc régional, quel que soit son lieu de résidence, peut en devenir membre en acquittant des frais de cotisation initiaux de 5$. Elle pourra ainsi participer à l’assemblée de fondation de la nouvelle société qui aura lieu le samedi 15 novembre à 10 heures, au chalet Far Hills à Val-Morin.

Les cartes de membres sont disponibles aux bureaux de la municipalité de Val-Morin et lors de l’assemblée de fondation. L’assemblée de fondation élira la majorité des membres du conseil d’administration de la nouvelle Société du Parc.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de