La parole est à Naömie Goyette, candidate libérale dans Prévost

Par Journal Accès
La parole est à Naömie Goyette, candidate libérale dans Prévost

Campagne électorale

Accès — Dans le cadre des présentes élections, l’équipe du journal a rencontré Naömie Goyette, candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Prévost.

PARLONS ENVIRONNEMENT, SI VOUS AVIEZ UNE SEULE CHOSE QUE VOUS SOUHAITERIEZ VOIR CHANGÉ, CE SERAIT LAQUELLE ?

Considérant la richesse des Laurentides, un lieu couru pour sa qualité de vie avec ses nombreux lacs et ses forêts, Naömie Goyette souhaite soutenir les organismes qui ont comme mission de protéger l’environnement.

COMME DÉPUTÉ (E), QU’EST-CE QUE VOUS METTRIEZ EN PLACE POUR QUE CE CHANGEMENT SE RÉALISE… ?

Selon la candidate, les organismes existants qui veillent notamment à la protection des lacs et des zones à protéger font déjà un travail exceptionnel. Néanmoins, cette dernière note que leur problème se situe au niveau des demandes d’aide financière. Elle s’est d’ailleurs déjà engagée à avoir dans son bureau de comté une personne à temps plein qui accompagnera dans leurs démarches les différents organismes à but non lucratif, surtout ceux en environnement. Selon elle, l’argent est disponible, mais il faut juste savoir où chercher et comment bien rédiger les demandes.

PARLONS SANTÉ, SI VOUS AVIEZ UNE SEULE CHOSE QUE VOUS SOUHAITERIEZ VOIR CHANGÉ, CE SERAIT LAQUELLE ?

Une super-clinique dans les Laurentides est le vœu de Naömie Goyette et ce afin d’éviter aux parents et enfants ainsi qu’aux personnes âgées de devoir aller à l’hôpital pour des cas ne le nécessitant pas.

COMME DÉPUTÉ(E), QU’EST-CE QUE VOUS METTRIEZ EN PLACE POUR QUE CE CHANGEMENT SE RÉALISE… ?

Alors que le modèle des super-cliniques ouvertes douze heures par jour sept jours par semaine existe au Québec, il n’y en a pas dans notre région, souligne-t-elle. C’est pourquoi la candidate se mobiliserait avec les médecins pour en mettre sur pieds, en plus de donner plus de pouvoir aux super infirmières.

PARLONS ÉDUCATION, SI VOUS AVIEZ UNE SEULE CHOSE QUE VOUS SOUHAITERIEZ VOIR CHANGÉ, CE SERAIT LAQUELLE ?

L’éducation est la première raison pour laquelle Naömie Goyette a décidé de s’investir en politique. En plus d’avoir appuyé le projet pour une école secondaire à Prévost, elle se bat pour la création d’écoles alternatives et d’écoles de proximité. Cette dernière souhaite participer à la révision prévue du système d’éducation.

COMME DÉPUTÉ(E), QU’EST-CE QUE VOUS METTRIEZ EN PLACE POUR QUE CE CHANGEMENT SE RÉALISE… ?

La candidate souhaite avant tout que les parents puissent pouvoir choisir en plus d’encourager les écoles au sein des villages. Selon elle, c’est en mettant en place un grand nombre de petites initiatives pour améliorer et moderniser le système éducatif que l’on avancera.

PARLONS ÉCONOMIE, SI VOUS AVIEZ UNE SEULE CHOSE QUE VOUS SOUHAITERIEZ VOIR CHANGÉ, CE SERAIT LAQUELLE ?

Naömie Goyette souhaite amener plus d’emplois de qualité en région, qui permettront d’offrir des salaires plus élevés et de décongestionner l’autoroute 15.

COMME DÉPUTÉ(E), QU’EST-CE QUE VOUS METTRIEZ EN PLACE POUR QUE CE CHANGEMENT SE RÉALISE… ?

La candidate propose de mettre en place un campus pour les étudiants-athlètes dans la région. Elle avance qu’un campus est un moteur de développement économique, vecteur d’emplois de qualité. Elle propose également un projet novateur de résidence pour aînés dans sa circonscription, ce qui amènera aussi des emplois de qualité.
Par ailleurs, elle mettrait en place une façon de faire du développement économique différemment et selon la réalité de la région. Ici, s’inscriraient parfaitement des industries vertes. Mentionnant le grand nombre d’entreprises novatrices telles que Hybride à Piedmont ou Autobus Lion à Saint-Jérôme, elle prévoit soutenir leur expansion et accompagner tous les entrepreneurs existants.
https://plq.org/fr/equipe/naomie-goyette/
www.journalacces.ca
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de