Parti du Renouveau à Saint-Sauveur

Par Pierre SCHNEIDER

Dissolution demandée… et contestée!

Le seul parti d’opposition actuellement reconnu officiellement à Saint-Sauveur traverse une période sombre car son président, Michel Kieffer, a demandé au Directeur général des élections du Québec sa dissolution.  -Par Pierre Schneider

On se souviendra que M. Kieffer, un des trois fondateurs, avait décidé de quitter ses fonctions à la suite de la cuisante défaite lors de l’élection partielle de l’automne dernier quand Luc Leblanc, de l’équipe du maire Michel

Lagacé, l’avait emportée haut la main contre le candidat du Renouveau, Keith Kubeck.

 

Fort amer et déçu, M. Kieffer a donc décidé de mettre fin à sa carrière politique, tel qu’expliqué précédemment dans Accès.

 

«Les finances ont été réglées et mon co-équipier Michel Roy a signé tous les papiers demandant la dissolution du parti», a expliqué M. Kieffer, appelé à commenter une tenace rumeur de bisbille au sujet de la dissolution.

 

Expliquant avoir évalué n’avoir aucune chance à la mairie aux municipales du 3 novembre, M. Kieffer explique que Michel Roy a regretté d’avoir signé les documents de dissolution et qu’il les contestait maintenant auprès du DGE.

 

«Il est vrai que nous sommes à couteaux tirés, mais je dois rencontrer le DGE d’ici la fin du mois pour régler définitivement cette affaire», a conclu l’ancien chef du parti d’opposition.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de