Saint-Adolphe d’Howard : Pas de refonte de la montée Argenteuil sans l’aide de Québec

Par Luc Robert (initiative de journalisme local)
Saint-Adolphe d’Howard : Pas de refonte de la montée Argenteuil sans l’aide de Québec

Un avis de motion a été donné par le conseiller Serge Saint-Pierre, lors de la séance du conseil municipal du 16 octobre dernier à Saint-Adolphe d’Howard, afin qu’à une prochaine séance, un règlement décrétant un emprunt et une dépense de 2 482 000 $ soit effectué pour des travaux sur la montée d’Argenteuil, entre les chemins Camélia et du Lac-du-Cœur.

Si adopté le 13 novembre prochain, cet emprunt remboursable en 10 ans, servira à défrayer les honoraires professionnels, les frais de règlement, les travaux de remise en état de la chaussée, de drainage et autres travaux connexes.

Toutefois, le maire Claude Charbonneau a toutefois tenu à apporter un bémol.

« Au sujet du règlement de près de 2,5 millions $, nous avons déposé le règlement d’emprunt no. 878 pour nous permettre de faire avancer le dossier des travaux de voirie, sur la montée d’Argenteuil. Je tiens à préciser que, si nous n’avons pas la confirmation de la subvention du gouvernent provincial, nous ne procèderons pas auxdits travaux », a-t-il prévenu.

Gel de taxe ?

Dans un autre ordre d’idée, le premier citoyen a avisé que son administration fera tout en son pouvoir pour geler les taxes municipales, en cette période difficile de la Covid-19.

M. Claude Charbonneau, maire de Saint-Adolphe-d’Howard. Photo : Courtoisie

« Avec le contrôle de nos dépenses et la contribution du ministère des affaires municipales et de l’habitation (MAMH), à raison de 296 000 $, nous allons essayer de stabiliser les choses et de ne pas hausser les taxes foncières pour 2021. Avec les contraintes de la COVID-19 en 2020, le conseil avait pris la décision de travailler pour qu’il n’y ait pas d’augmentation. Avec l’aide gouvernementale, nous croyons possible l’atteinte de notre objectif, au bénéfice de nos concitoyens », a détaillé M. Charbonneau.

Mesure nautique

Par ailleurs, le conseil municipal a décidé de faire abroger le règlement no.133, concernant l’usage des embarcations à moteur sur les eaux du Lac Saint-Denis et du Lac Cornu, adopté en 1977.

« Le pouvoir de légiférer, quant aux droits de navigation, relève d’un domaine attribué en exclusivité au gouvernement fédéral; donc, le conseil juge opportun d’abroger ce règlement ».

Soulignons enfin que le conseil a nommé Mme Isabelle Jacques, à titre mairesse suppléante, pour l’année 2021.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments