Patriote de Sainte-Agathe : On s’éclate et on se rince l’œil !

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Patriote de Sainte-Agathe : On s’éclate et on se rince l’œil !

Après 850 représentations en 17 ans d’existence et de tournée, la comédie Ladies Night tire sa révérence… même si celle-ci s’étire.

 

Si vous n’avez pas encore vu ce spectacle idéal pour s’éclater ent’filles, voici l’occasion rêvée car Le Patriote de Sainte-Agathe le présentera deux fois plutôt qu’une! Dames des Laurentides, amusez-vous et rincez-vous l’œil, car ce savoureux divertissement en met plein la vue et divertit grandement!

Synopsis

Immense succès au Québec, Ladies Night se déroule dans une ville ouvrière où une bande d’amis au chômage depuis plus d’un an se lancent un défi. Comme les Chippendales, ils proposent un striptease d’hommes pour épater les femmes… mais surtout pour se prouver qu’ils sont capables d’exister. Grâce à Glenda, une ex-danseuse, ils sortiront le grand jeu qui les mènera jusqu’à la présentation ultime!

L’ambiance

Dans une mise en scène de Denis Bouchard, Guillaume Lemay-Thivierge, Marcel Leboeuf, Frédéric Pierre, François Chénier, Luc Senay et Sylvie Boucher en mettent plein la vue! Tissée serrée, l’équipe est rodée et s’éclate à chaque fois. Les cinq comédiens dirigés par la chorégraphe qui tente de faire sortir le meilleur de chacun, mettent littéralement leurs tripes sur la scène et l’égo prend l’bord!

« On ne pense pas à ce qu’on a l’air! On se met totalement au service de l’histoire, lance Luc Senay en entrevue. Dans nos vies personnelles, on a de la pudeur, mais quand vient le temps de jouer le rôle d’un gars au chômage depuis 18 mois qui se retrouve en mode survie, il n’y en a plus! Et puis c’est le personnage qui est tout nu, pas nous! » (éclat de rire).
C’est d’ailleurs ce qui est hilarant, car chacun se voue entièrement à son rôle avec le corps, la forme physique et l’âge qu’il a, aussi agile ou malhabile, sexy ou moins sexy soit-il, sans jamais tomber dans la vulgarité.

« Pour moi, c’est comme une thérapie, clame Marcel Lebœuf qui ne donne pas sa place dans le spectacle. Ça me soulage et ça me fait du bien! »

Douze ans plus tard, les gars ressentent toutefois le besoin de mettre fin à cette aventure qui dure depuis 17 ans. « Les gars sont passés à autre chose et ils ont bien des projets qui rendent la tournée de plus en plus difficile. Disons qu’ils ont fait le tour de la question et qu’ils ont aussi de moins en moins le physique de l’emploi », s’esclaffe Denis Bouchard.
Dans la version 2.0 du spectacle qui se terminera prochainement… éventuellement, le metteur en scène qui en a fait l’adaptation initiale pour son public québécois rieur au max, réserve toutefois quelques surprises dans la deuxième partie, pour se rapprocher de la technique au goût du jour.

Les 12 et 13 juillet  :

Le Patriote
258, rue St-Venant, Sainte Agathe
www.theatrepatriote.com
et 819 326-3655.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de