Pauvreté dans Bertrand : Nadine Girault mise sur l’économie régionale

Par Production Accès
Pauvreté dans Bertrand : Nadine Girault mise sur l’économie régionale
(Photo : Journal Accès)

– Françoise Le Guen

La nouvelle députée de Bertrand, Nadine Girault, affirme être bien au fait de la problématique de pauvreté dans son comté et s’attelle à trouver des solutions. Le développement économique régional sera au cœur de son action.

 

Durant sa campagne, Madame Girault a rencontré beaucoup de personnes qui lui ont fait part de leurs difficultés. « J’ai fait le tour des familles à faible revenu et de plusieurs banques alimentaires. J’ai aussi rencontré des parents d’enfants handicapés et de jeunes décrocheurs. J’étais très consciente de ces enjeux dans la région et, durant la campagne, j’ai mis beaucoup de visages sur les statistiques. »

Cette dernière souligne que, dans Bertrand, 20 % des ménages ont un faible revenu « alors qu’en 2011, il était de 11 %. La situation s’est beaucoup dégradée depuis 20 ans. Ça n’a jamais été une priorité, mais maintenant c’en est une. Et il faut que ça passe par l’économie régionale, c’est ce qui amène la richesse ».

Des solutions

La députée caquiste a identifié plusieurs pistes de solutions. Selon elle, un des enjeux principaux est le manque d’accès à l’Internet haute vitesse. « C’est relié à la pauvreté entre autres parce que ça empêche notamment l’accès à la formation à distance et au télétravail, et aussi l’accès aux petites entreprises qui aimeraient venir s’installer. Ça a un impact énorme sur le niveau de vie de la population de Bertrand.»

Elle rappelle que son gouvernement a déjà annoncé qu’il va investir 100 millions par année pour que toutes les régions du Québec aient accès à Internet haute vitesse. Lors de ses rencontres avec des parents d’enfants handicapés, elle a fait un autre constat. « Beaucoup de parents m’ont raconté qu’il est extrêmement difficile pour eux d’obtenir des soins à domicile ainsi que des subventions pour les aider. » Elle indique que deux de ses collègues travaillent sur ce dossier, la ministre McCann de la Santé et des Services sociaux et Marguerite Blais, députée de Prévost, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

Nadine Girault a aussi parlé à un grand nombre de personnes de 55 ans et plus qui éprouvent des difficultés à retourner sur le marché du travail. « Pour nous, c’est aussi une priorité. On va leur faciliter le retour au travail. Actuellement, ils sont très pénalisés fiscalement quand ils le font ».

L’économie régionale

« L’économie est mon bébé! Au niveau du ministère, j’ai été faire des rencontres à Paris et à Bruxelles. On y a parlé d’échanges entre les PME de nos régions et celles de nos partenaires français et belge. On veut aider les entreprises à exporter davantage et les PME à s’établir en régions.

En plus de la pénurie de main-d’œuvre, on manque d’emplois intéressants en région. Ici, c’est très axé sur le tourisme, un domaine qui compte beaucoup d’emplois saisonniers et moins payants, ce qui contribue à garder le niveau de vie très bas. Beaucoup d’entreprises pourraient facilement s’établir dans les Laurentides. Ces PME permettraient de diversifier l’économie régionale. C’est un de nos objectifs de revoir le mandat d’Investissement Québec. »

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Louise DesrochersBellerose. Gilles Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bellerose. Gilles
Invité
Bellerose. Gilles

Je suis de Ste-Àdèle depuis 42 ans résident et 30 ans commerçant .

Ce qui nous manque; c’est un centre Ville Commercial , créant du travail à tous .

Nous n’avons plus de centre Ville =. 00000

*** Nous avons besoin de votre AIDE. .

Gilles Bellerose. 514.726.1553

Louise Desrochers
Invité

Merci Madame Girault de votre intérêt pour la région. Nous nous permettons d’ajouter un lien qui est une injustice dont nous vous avons déjà fait part dans le passé. Aucune somme sur le montant accordé au PSOC des Laurentides n’est versée aux centres d’hébergement en dépendance comme le nôtre et ce, sans aucune justification valable. Nous vous demandons de faire la lumière sur cette injustice afin que ces argents soient distribués équitablement. https://www.nordinfo.com/actualites/cisss-des-laurentides-rehaussement-du-financement-pour-les-organismes/