Pauvreté et logement social préoccupent les gens de la région

Par jean-marc

Tournée de Claude Cousineau

Lundi dernier Claude Cousineau a convié les médias dans son enceinte pour dresser le bilan de sa tournée de comté. Plus que jamais, la pauvreté côtoie la richesse, note-t-il.
«Ce n’est pas les propriétaires de stations de ski qui viennent me voir, ce sont ceux qui ont 20$ de jeu sur le budget à chaque mois», lance le député de Bertrand. Depuis janvier, sa tournée l’a conduit dans 18 municipalités de la région. Du nord au sud, un même constat. Les banques alimentaires crient famine, la classe moyenne a du mal à se loger bref, l’écart entre les riches et les pauvres s’élargit. «L’argent est là, précise le député. Il y a plusieurs projets de logements abordables qui sont finalisés ou en voie de l’être. Saint-Sauveur et Val-Morin en sont de bons exemples. On est prêts à aider les municipalités mais on ne les prendra pas par la main. Sainte-Adèle aussi a un beau dossier, espérons que le nouveau conseil pourra le mettre à exécution.»

Même si le taux de chômage dans les MRC du sud oscille autour de 6%, les emplois précaires et saisonniers déstabilisent les revenus des ménages.
«Il y a beaucoup de misère, note Claude Cousineau. Les gens peinent à joindre les deux bouts. Dans le comté de mon collègue Sylvain pagé, c’est encore plus catastrophique.»

Par ailleurs, il semble que le débat sur le français se soit déplacé jusque dans la région. L’état de la langue inquiète.

Bien en selle
À la veille de célébrer sa dixième année à l’Assemblée Nationale, Claude Cousineau a déclaré qu’il se portait à nouveau candidat à la prochaine assemblée d’investiture d’avril. Celui-ci demeure convaincu que sans sa détermination, plusieurs dossiers seraient demeurés en suspens. Il suit de près la construction du carrefour giratoire de Sainte-Agathe, du nouveau poste de police et de l’usine de filtration, un projet évalué à 15 M$, qui aura mis quatre ans avant d’aboutir. «L’an passé, l’élargissement de la route 364 à Saint-Sauveur avait été reporté aux calendes grecques. Je me suis rendu à Québec avec le maire Lagacé pour rencontrer la ministre Julie Boulet. C’est ce qui a fait que le dossier a été replacé en tête de liste.» (voir détails dans nos pages)

Le député de Bertrand se dit particulièrement fier d’avoir obtenu du financement récurrent pour le Garde-manger des Pays-d’en-Haut et la Maison des Jeunes de Saint-Sauveur. Il espère en faire autant pour le Centre d’exposition de Val-David.

Finalement, Claude Cousineau affirme être confortable avec la nouvelle tangente que prend son parti. «Les gens que je rencontre ne veulent pas de référendum. Vous ne pouvez pas rentrez l’indépendance dans la bouche de quelqu’un comme une bouchée de Pablum», a-t-il illustré.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de