Pénurie de main-d’œuvre « Tout le monde devient chasseur de tête »

Par Ève Ménard (journaliste de l'initiative locale)
Pénurie de main-d’œuvre « Tout le monde devient chasseur de tête »
Une prime d’embauche de 1000$ est offerte dans les Restaurants McDonald’s des Hautes-Laurentides. C’est ce qu’on annonce au service au volant du McDonald de Saint-Sauveur. (Photo : Ève Ménard )

Vous référez une personne qui sera embauchée à un poste vacant? Vous venez de faire 400$. C’est le montant qu’offre Sylvain Cormier, propriétaire des restaurants Donald à Sainte-Adèle et Maestro à Saint-Sauveur, si vous lui référez un employé en cuisine qui sera éventuellement embauché. « On est rendu là », affirme monsieur Cormier. « J’offre de l’argent, je veux juste régler mon problème au plus vite. »

Le propriétaire est en effet à la recherche d’un sous-chef et de deux cuisiniers au Maestro à Saint-Sauveur. Le manque de personnel en cuisine le force, à partir de cette semaine, à fermer les mardis et les mercredis, jusqu’à ce que la situation se stabilise. Bien entendu, le retour à l’école n’aide pas la cause.

Pénurie de main-d’œuvre
Le propriétaire du Maestro situé à Saint-Sauveur est à la recherche d’employés en cuisine. Photo : Archives

Heureusement, tout va bien au niveau du service. Mais c’est très difficile à la cuisine. La semaine dernière, Sylvain Cormier mettait à l’essai de nouveaux employés. « Mais il faut que ça fonctionne, souligne-t-il. On est un peu moins exigeant, mais on l’est quand même encore. »

Prime d’embauche de 1000$

On prend aussi les grands moyens dans les restaurants McDonald’s des Hautes- Laurentides : une prime d’embauche de 1000$ est offerte. Cette initiative mise en place par Guy Michaud, propriétaire des McDonald’s de la Porte du Nord, de Saint-Sauveur, de Sainte-Agathe-des-Monts, de Saint-Jovite, de Mont-Tremblant, de Mont-Laurier et de Maniwaki, est effective dans toutes ses succursales. L’argent est remis en trois différents versements, au cours des trois à quatre premiers mois de travail.

Au cours des dernières années, la situation était surtout difficile, mais fonctionnelle, dans la région de Tremblant. À présent, la pénurie de main-d’œuvre est généralisée dans toutes ses succursales. Sauf à Sainte-Agathe, toutes les salles à manger sont actuellement fermées faute de personnel. Les heures d’ouverture du service à l’auto sont aussi réduites.

« C’est la première année où c’est aussi difficile », note monsieur Michaud. Différentes stratégies ont été utilisée pour attirer la main-d’œuvre : flexibilité dans les horaires, hausse de salaire de manière régulière, offre de repas gratuits. Par la mise en place de cette prime d’embauche, Guy Michaud espère surtout susciter un intérêt et capter l’attention dans la communauté et éventuellement attirer des candidats. Le propriétaire avoue que la réponse n’est pas aussi significative qu’il aurait souhaité, mais tout de même présente.

Le journal a aussi tenté de rejoindre les propriétaires des restaurants McDonald’s Famille Giguère, mais ils n’ont pas souhaité commenter la situation. La famille Giguère possède 13 restaurants McDonald’s dont certains situés à Saint-Jérôme, Prévost et Mirabel.

Le Tim Hortons situé à Saint-Sauveur, tout juste à côté du Harvey’s, a aussi des heures d’ouverture plutôt irrégulières. Fermé du lundi au samedi et ouvert seulement le dimanche, de 8h à 16h. C’est ce qui était indiqué, la semaine dernière, sur une affiche installée au service au volant.

Pénurie de main-d’œuvre

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback
McDonald’s en crise, tout un symbole
2 mois

[…] très nombreux postes sont vacants et les restaurants McDonald’s lancent de multiples appels. Au Canada, des restaurants McDonald’s propose mille dollars de bonus à l’embauche et 400 dollars […]