Perte auditive et troubles cognitifs

Par Antoine Gascon

« Saviez-vous que la perte d’audition est le plus grand facteur d’augmentation des risques de développer des maladies cognitives telles que l’Alzheimer ! »

Selon de récentes études, neufs facteurs contribuent à augmenter considérablement les risques de développer des troubles cognitifs. En voici quelques-uns : Un manque de scolarisation (8%), fumer (5%), dépression non-traitée (4%), manque d’activité physique (3%), isolation sociale (2%), haute-pression sanguine (2%), obésité (1%) et le diabète de type 2 (1%).

Le facteur le plus important, avec 9% d’augmentation des risques, est la perte auditive non-traitée qui apparait généralement en milieu de vie. La perte d’audition peut aussi entraîner l’isolation sociale des gens qui en souffrent.

Nous naissons tous avec des facteurs de risques qui augmentent les chances de développer une maladie cognitive. Les études prouvent que 65% de ces risques font partis de notre génétique. Les 35% restants peuvent être réduits en ayant un mode de vie sain. En combinant les facteurs de la perte d’audition et l’isolement social, car ceux-ci sont directement liés, nous pouvons déjà réduire près du tiers des facteurs de risques.

Pour diminuer le risque potentiel que peut causer une perte auditive sur vos capacités cognitives, il est recommandé de faire un test auditif périodiquement; à la naissance, avant de commencer l’école, à l’âge adulte ou si vous en ressentez le besoin.

Source: NINE LIFSTYLES CHANGES CAN REDUCE DEMENTIA RISK, STUDY SAYS, BBC NEWS, FERGUS WALSH, 20 JUILLET 2017, HEALTH, http://www.bbc.com/news/health-40655566.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de