Piedmont a maintenant sa Patinoire Marc-Cormier

Photo de Jean-Patrice Desjardins
Par Jean-Patrice Desjardins
Piedmont a maintenant sa Patinoire Marc-Cormier

Hommage à un grand sportif disparu cette année

« En hommage à un grand sportif qui consacrait son temps libre pour l’entraînement des jeunes et qui s’engageait afin que l’accès au sport soit gratuit pour les enfants. » Voilà l’inscription plaquée autour de l’espace de jeu qui porte désormais le nom de Patinoire Marc-Cormier au parc Gilbert Aubin à Piedmont.

C’est en présence de la famille du sportif, décédé subitement à l’âge de 48 ans en janvier dernier, que la patinoire extérieure (qui sert de surface de hockey-balle) du Complexe Éco-Sports a été officiellement renommée, le samedi 19 mai dernier.

La conjointe de Marc Cormier, Patricia Duplain, et ses trois enfants, Alexandre, Simon et Sandrine, ont coupé le ruban alors qu’on observait une minute de silence pour celui qui s’impliquait depuis trois ans dans la préparation de jeunes athlètes au sein de son groupe MC Guerriers 80.

Triathlonien et marathonien, Marc Cormier a aidé plusieurs sportifs à atteindre des niveaux supérieurs. On se souviendra aussi de ses sorties publiques en faveur du futur centre sportif des Pays-d’en-Haut.

De nombreux témoignages ont été prononcés, dont celui de la marathonienne Jacqueline Gareau: « Marc, tu avais une tête de cochon, tu es tombé trop tôt au combat, toi le général qui donnait de son temps. Tu représentes franchise et dévouement, toi le citoyen impliqué dans sa communauté. »

Jean-Marc Pépin a reçu le mandat de poursuivre les activités du groupe MC Guerrier 80: « Marc a eu un impact très fort auprès des jeunes, il transmettait bien la culture de l’effort. »

Droit de jouer

Le parc comprend deux surfaces de jeu pour le hockey-balle (dont une éclairée avec cadran indicateur), deux surfaces de pickleball, des filets de basket-ball et un chalet d’accueil avec terrasse.

« J’ai rencontré Marc Cormier il y a un an, alors qu’il n’y avait rien de construit. C’est lui qui nous a donné l’idée de faire jouer les jeunes gratuitement », explique Robert «Bob» Sirois, qui est à la tête de l’organisme Droit de jouer qui permettra aux jeunes de pratiquer des sports gratuitement durant l’été. « Nous avons déjà 130 inscriptions, des jeunes âgés de cinq et 15 ans, pour nos ligues pour cette première année! »

C’est la fille de Marc Cormier, Sandrine, qui a coupé le ruban officiel avec sa mère Patricia Duplain et ses deux frères Alexandre et Simon.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de