Piedmont fait l'acquisition de six bancs publics écoresponsables

Par Valérie Maynard
Piedmont fait l'acquisition de six bancs publics écoresponsables

Mobilier urbain en béton et poudre de verre recyclé

Récemment, l’entreprise blainvilloise Jansen Industrie a lancé une ligne de mobilier urbain, dont des bancs, fabriqués à partir d’un mélange de béton et de poudre de verre recyclé. La municipalité de Piedmont s’est intéressée au projet en commandant six de ces bancs.

«Nous trouvions qu’il s’agissait d’un exemple parfait d’un débouché prometteur pour le verre recyclé et pour les bienfaits concrets de la collecte sélective. En plus, nous encourageons un produit durable développé et réalisé au Québec par une entreprise de la région», a commenté Sylvie Dupuis, directrice des finances de la municipalité.

C’est elle qui a soumis l’idée de ces bancs au conseil municipal. «Nathalie Rochon, une ancienne conseillère municipale nous en avait parlé il y a environ deux ans. Moi, je n’ai que ressorti l’idée», nuance-t-elle.  

Reste que l’idée à fait son chemin. L’automne dernier, la municipalité a fait l’acquisition de six bancs de béton, au coût de 2 500 $ l’unité. Composé d’un mélange de béton et de poudre de verre recyclé (entre 20 et 30 %), chaque banc pèse 2 600 livres et contient l’équivalent de 233 bouteilles de verre. «Ils sont un peu plus dispendieux que les bancs ordinaires; mais ils sont résistants au temps, au vandalisme et aux graffitis», pointe Mme Dupuis. Leur installation ne nécessite aucun ancrage et vu leur poids, ils sont pratiquement indélogeables.

Déjà, trois bancs ont été installés sur le chemin de la Gare, devant le bureau de poste et près de la nouvelle passerelle, sur le chemin de la Promenade. Les trois autres seront livrés au cours de ce mois d’avril, pour un total de six.

Micronisation du verre

La micronisation du verre, c’est à dire la transformation du verre issu du recyclage en poudre est effectuée par Tricentris, centre de tri, à partir de son usine située à Lachute. Depuis un peu plus d’un an, Jansen Industrie ajoute cette poudre à ses produits de béton. «Ça nous permet de rendre le béton plus esthétique, plus architectural aussi. Sans compter que la poudre de verre est plus écologique. Si chaque banc contient 233 bouteilles de verre recyclé, c’est autant de bouteilles qui ne se retrouvent pas au site d’enfouissement», note Jean-Paul Jansen, propriétaire de l’entreprise.

Jansen Industrie compte plusieurs municipalités parmi sa clientèle. On retrouve ses bancs de béton dans plusieurs endroits de la région des Laurentides, notamment à Blainville, Deux-Montagnes et depuis quelques mois, à Piedmont.

C’est aussi à cette entreprise que l’on doit le premier mur antibruit au Québec construit avec des blocs de béton composés en partie de poudre de verre recyclé. Aménagé en bordure de l’autoroute 20, à Boucherville, le mur compte 230 blocs de béton auxquels 25 tonnes de poudre de verre recyclé ont été ajoutées, soit l’équivalent de 53 000 bouteilles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de