Plonger dans l’aventure

Par Jean-Claude Tremblay
Plonger dans l’aventure

Entretien avec Willy Pollet – Piscines St-Sauveur

Chronique affaires et économie
Jean-Claude Tremblay, MBA
jctremblay@cogitas.ca
Avec cette récente canicule, il est le meilleur ami de plusieurs personnes, et qui sait, peut-être même le vôtre! Si vous avez eu besoin d’un spa ou d’une piscine propre et surtout, en bon état de fonctionnement pour vous baigner, vous avez probablement fait appel à Willy, le propriétaire de Piscines St-Sauveur – bienvenue dans son univers rafraîchissant!
J’ai connu Willy il y a quelques années alors que lui et sa conjointe, Émilie Pollet-Dourdin, exploitaient une boutique de vêtements à St-Sauveur. J’étais curieux d’en savoir plus sur le parcours entrepreneurial, mais surtout d’entendre comment on pouvait passer avec autant d’aisance d’un commerce de détail à une autre entreprise dans le service, alors que les deux mondes sont plutôt à l’opposé. Voici donc ce que j’ai appris de l’entrepreneur Français, Québécois d’adoption.

L’aventure nord-américaine… seulement pour un an

« Au départ en 2007, notre aventure était censée durer seulement un an! », raconte celui dont les racines et celles de sa conjointe sont dans le nord de la France. « On avait le choix de voyager ou de travailler, et on a décidé de travailler… pour finalement rester ici! Peu de temps après notre arrivée, on a acheté une boutique de vêtement avant d’en ouvrir une autre, mais cette fois dans la mode pour enfants ». Après plusieurs considérations et analyses, celui qui a étudié en management réalise que le type d’entreprise ne lui convient pas, et c’est alors qu’il décide de rechercher une entreprise de service, qui correspondrait plus à ses attentes de stabilité.

À la recherche de l’équilibre

Ses recherches le mènent vers Piscines St Sauveur, une entreprise établie depuis plus de 30 ans dans les Laurentides, qui a toujours eu le même propriétaire. « Il y a cinq ans, on a fermé notre commerce de détail et avons acheté l’entreprise spécialisée dans l’entretien et la réparation de piscines et spas – ça été une excellente décision. Notre saison est compressée, on court beaucoup et les heures sont surréelles, mais c’est un petit prix à payer pour avoir des temps libres par la suite », m’a confié Willy. C’est que voyez-vous, la nature saisonnière de l’entreprise permet à Willy et sa petite famille plus de flexibilité pour voyager et allez voir les leurs, toujours en Europe.

Choc de culture

… Et je ne vous parle même pas de son arrivée au Québec! « Moi je n’ai rien dit au début, d’abord parce que je ne connaissais pas grand-chose, et surtout par respect, car je ne voulais pas imposer mes idées. Malgré tout, c’était clair qu’il y avait des améliorations à apporter pour rendre l’entreprise plus performante, car tout était manuel, des rendez-vous à la comptabilité. Non seulement ça prenait un temps fou, mais en plus ça occasionnait plein d’erreurs – au final c’est le client et l’entreprise qui perdaient au change, alors graduellement j’ai tout informatisé », ajoute-t-il.

Mes conclusions

En toile de fond, ce que je retiens c’est que ça prend énormément de courage pour quitter famille et amis et ainsi, se lancer dans le vide, en territoire inconnu. Willy est quelqu’un qui a développé une résilience admirable face au changement, car il ne connaît que ça depuis des années. Il a le sens des affaires et a su écouter ses instincts : il a rapidement changé de direction professionnelle pour aller vers un type d’entreprise qui correspondait mieux à ses aspirations de stabilité et d’équilibre familial. Aussi, c’est un homme de terrain doté d’une grande écoute : encore aujourd’hui, il coordonne le travail de ses équipes tout en demeurant avec eux, et près de ses clients.
Derrière la douceur de ce gentilhomme plutôt réservé, se cache un être aux standards les plus élevés : quelqu’un qui abat le boulot coûte que coûte, avec comme seul objectif de satisfaire ses clients. Willy Pollet c’est la rigueur tranquille et assumée, quelqu’un qui ne va jamais lâcher et qui prend toujours les problèmes de ses clients au premier degré, car c’est impératif pour lui de les aider.
Si vous avez l’opportunité, ne vous gênez pas pour saluer et remercier celui qui dépense beaucoup d’énergie à faire en sorte que les autres puissent en profiter!
Piscines St-Sauveur
129, Principale
Saint-Sauveur, QC, J0R 1R6
450 227-3212
www.piscinestsauveur.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de